La bourse est fermée

PSA Peugeot-Citroën, un mariage gagnant avec Fiat Chrysler ? : le conseil Bourse du jour

Le groupe PSA a fait sensation dernièrement, en annonçant un projet de fusion “entre égaux” avec son concurrent Fiat Chrysler (FCA). Un accord pourrait intervenir d'ici un mois, selon les informations de La Stampa. HSBC reste à l'achat sur l’action, tout en portant son objectif de cours de 27 à 28 euros. De même qu’ODDO BHF, qui vise 29 euros. De son côté, Citi a confirmé sa recommandation d'achat et son objectif de cours de 27,20 euros. L'ensemble FCA-PSA constituerait le n°4 mondial avec près de 9 millions de véhicules, contre un peu plus de 10 millions d'unités pour Volkswagen, Toyota et l'ensemble Renault-Nissan-Mitsubishi.

Citi reconnaît toutefois que les termes du rapprochement avec FCA sont largement plus favorables aux actionnaires italiens, même s’il se dit convaincu que les actionnaires du constructeur français devraient être récompensés de leur patience. Selon l'analyste de Citi, le patron de PSA doit voir quelque chose que nous ne voyons pas encore, car il est à première vue curieux que des négociateurs aussi avisés surpayent un actif après avoir patienté autant de temps. Si les synergies apparaissent plus limitées qu'elles ne l'étaient entre FCA et Renault, PSA a toutefois prouvé sa capacité à surperformer. Il devrait faire de même avec FCA.

>> A lire aussi - PSA Peugeot Citroën a sabré dans l’emploi en France en 15 ans

D’un point de vue géographique, PSA et FCA sont complémentaires : le premier est très présent en Europe et le second en Amérique du Nord. Oddo BHF estime les synergies à environ 3 milliards d'euros. “Ce deal donne de la visibilité au nouvel ensemble”, souligne le courtier, en dépit des “inévitables restructurations en Europe, et des risques d'exécution comme de concurrence”.

>> A lire aussi - Automobile : les actions décollent, Trump pourrait renoncer aux taxes sur nos voitures

Pour Invest Securities, le projet de fusion entre PSA et FCA constitue un pari plus risqué que celui - réussi - d’Opel, pour le géant tricolore. “Sur le fond, ce rapprochement

(...) Cliquez ici pour voir la suite

PSA et Fiat-Chrysler dévoilent les contours de leur fusion
PSA confirme être en discussion avec le groupe Fiat
ECA révolutionne la guerre des mines avec ses robots : le conseil Bourse du jour
Le pétrole bénéficie d’un soutien majeur : le conseil Bourse du jour
Zara (Inditex) est “un modèle atypique mais loin d’être démodé” : le conseil Bourse du jour