Marchés français ouverture 3 h 22 min
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 099,93
    +591,38 (+2,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2044
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 749,95
    +128,03 (+0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    44 518,86
    -2 501,46 (-5,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 237,28
    -25,68 (-2,03 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     

Comment prouver qu’on est à moins de 10 km de son domicile

·2 min de lecture

Pour quatre semaines, il est interdit de s’éloigner de plus de 10 kilomètres de son domicile. Pour couper court à toute interprétation, le voyageur fera bien de visualiser sur une carte le périmètre autorisé. Voici comment.

Après la règle des cent kilomètres en mai 2020, voici venir celle des dix kilomètres. Seulement. Hier soir, 31 mars, Emmanuel Macron étendait en effet à tout le territoire les restrictions en vigueur depuis la mi-mars dans dix-neuf départements. Pour les quatre semaines à venir, à compter du samedi 3 avril, interdiction est faite aux Français de s’éloigner de leur domicile au-delà d’un rayon de dix kilomètres, sauf à disposer d’une attestation et d’un motif valable. Le non-respect de cette règle constitue une contravention de quatrième catégorie punie d’une amende de 135 euros.

Dix kilomètres à vol d’oiseau ne valent pas 10 km au compteur, nuance

Encore faut-il s’entendre sur la définition de ce rayon de dix kilomètres. L’an dernier, lorsque le Premier ministre Édouard Philippe avait circonscrit les promenades de santé et les sorties sportives à une distance d’un kilomètre autour du domicile, le distinguo s’était fait jour : on peut tracer au compas sur une carte un cercle dont le rayon mesure un kilomètre ou bien mesurer au sol la distance d’un kilomètre à partir de son point de départ. Forcément, la zone “autorisée” abandonne la forme du disque parfait dès lors que le calcul prend en compte les sinuosités du chemin effectivement parcouru.

Pour la règle du kilomètre à pied, c’était la logique de l’isodistance qui primait. Alors que pour la règle des dix kilomètres, le gouvernement précise bien qu’il s’agit d’une distance “à vol d’oiseau”. Autrement dit, la zone autorisée se matérialise sur une carte routière sous la forme d’un disque d’un rayon de 10 km, avec pour centre l’adresse du domicile.

Pour atteindre certains points en périphérie de ce disque, il faut parcourir au sol davantage que dix kilomètres, du fait de la déclivité du terrain et des obstacles à contourner. Voilà qui risque de semer la confusion dans l’esprit de l’automobiliste comme dans celui du gendarme chargé de le contrôler.

A afficher sur smartphone : plein de sites permettent de vérifier que[...]

Lire la suite sur challenges.fr