Marchés français ouverture 3 h 55 min
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 485,11
    +161,77 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1772
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    24 703,80
    +35,95 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 626,82
    -385,81 (-0,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 223,06
    -10,22 (-0,83 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

Protocole sanitaire: la menace d'une grève des enseignants plane déjà

·2 min de lecture

Les syndicats du secteur de l’enseignement vont s’entretenir ce mercredi 25 août avec le gouvernement pour espérer avoir des précisions sur le protocole sanitaire qui sera appliqué dès le 2 septembre. L’occasion d’évoquer par ailleurs leurs revendications à la suite d’un appel à la grève lancé vendredi 20 août.

Le flou concernant le protocole sanitaire qui sera appliqué à la rentrée scolaire se dissipe progressivement, mais pas totalement, selon les syndicats du secteur de l’enseignement. Alors qu'ils avaient appelé le ministre de l’Éducation nationale à apporter des précisions sur les mesures qui seront mises en place dès le 2 septembre, s’est finalement exprimé sur le sujet, mais via la presse. De quoi abasourdir plusieurs syndicats, . "Pourriez-vous communiquer directement avec vos cadres plutôt qu’avec les médias (...) est-ce bien normal de prendre connaissance de l’organisation de la rentrée par la presse?", a dénoncé dans un Bruno Bobkiewicz, secrétaire général du Syndicat national des personnels de direction de l'Éducation nationale (SNPDEN-UNSA).

Appel à une grève nationale jeudi 23 septembre

Jean-Michel Blanquer a en effet annoncé ce dimanche 22 août, lors d’un que le niveau d’alerte 2 allait être appliqué en métropole. Une mesure qui implique le masque obligatoire en intérieur dès la primaire avec des cours en présentiel dans les écoles, collèges et lycées. Pour faciliter et encourager la vaccination du personnel et des élèves de plus de 12 ans, et à proximité des établissements scolaires.

Toutefois, "on n’a toujours pas compris comment allait se dérouler la campagne de vaccination", pointe du doigt Michael Marcilloux, secrétaire général de la CGT Educ'action. "Dans quels établissements seront aménagés les centres de vaccination? Quelle est la stratégie de dépistage anti- qui sera déployée dans les écoles? Quel est le budget prévu pour le déploiement des capteurs de CO2? Les élèves et enseignants auront-ils des masques chirurgicaux à leur disposition?" De nombreuses interrogations soulevées par Michael Marcilloux[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles