La bourse est fermée

Protection des données: la Californie s'inspire de l'Europe

1 / 2

Protection des données: la Californie s'inspire de l'Europe

C'est désormais chose faite. Après l'Europe, c'est au tour de la Californie de se pencher sur la question de la protection des données. En s'inspirant du célèbre RGPD européen (autrement dit: du Règlement Général sur la Protection des Données) appliqué depuis 2018, l'Etat américain aspire à renforcer la confidentialité de ses résidents et à contraindre les entreprises qui exercent leur activité en Californie à déployer des changements structurels dans leurs programmes de confidentialité.

Depuis le 1er janvier 2020, la CCPA est donc effective. Toutes les entreprises qui traitent les données de consommateurs californiens et qui génèrent un chiffre d'affaires annuel de plus de 25 millions de dollars sont concernées. Dorénavant, en cas de fuites d'informations personnelles et de non-respect de la CCPA, les sociétés en question risquent des amendes pouvant atteindre 7.500 dollars par infraction. Certains grands groupes à l'instar de Google ou de Microsoft disent déjà s'être mis en conformité. Les autres disposent encore de quelques mois pour appliquer concrètement les changements.

Casse-tête pour les entreprises

Le fait est que si la CCPA a le mérite d'établir une première référence dans le pays en matière de protection des données, les parlementaires américains n'ont toujours pas trouvé d'accord au niveau fédéral sur le sujet. Et ce, malgré de longs débats cette année. D'autres Etats pourraient s'en inspirer, quitte à...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi