Marchés français ouverture 8 h 31 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2152
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 558,80
    +304,95 (+0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 513,93
    +1 271,26 (+523,84 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

Comment protéger son patrimoine de l’inflation ?

·2 min de lecture

Un débat hante les marchés depuis le début de l’année : va-t-on assister à un retour de l’inflation du fait du redémarrage des économies et des plans de soutien ? Si une reprise temporaire de l’inflation est acquise, une hausse structurelle nous semble peu probable du fait la persistance de deux importantes forces déflationnistes : la mondialisation, qui exerce une pression sur les prix et les salaires, et la technologie, qui permet des gains de productivité. Mais pour autant on ne peut définitivement écarter la possibilité d’une inflation durable, d’autant plus que la hausse des prix pourrait aussi revenir à l’occasion d’un mécanisme de fuite devant la monnaie, c’est-à-dire de défiance vis-à-vis de devises érodées par les stimulations monétaires répétées et massives. Il convient donc de s’interroger sur les investissements qui pourraient partiellement protéger un portefeuille contre le risque inflationniste. L'or, un grand classique L’actif qui vient à l’esprit lorsqu’on évoque l’inflation est l’or, en particulier lorsque les taux réels sont proches de zéro voire négatifs. Dans cette configuration l’or peut présenter un intérêt pour se prémunir de l’inflation. Il a toujours été dans l’histoire pensé comme un recours, notamment dans les périodes d’hyperinflation. Les monnaies numériques entrent d’ailleurs dans le même registre, d’où l’intérêt qu’elles suscitent actuellement dans un contexte de politiques monétaires très accommodantes. Immobilier, forêts, art... D’autres investisseurs préfèreront se tourner vers l’immobilier : les revenus locatifs monteront sans doute avec la hausse des prix et des salaires, mais cet ajustement des loyers peut prendre du temps et dans un premier temps la hausse des taux provoquée par l’inflation peut éroder la valeur du bien. Certains regarderont du côté des forêts, des vignobles, des grands crus, Cliquez ici pour lire la suite