La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 351,27
    -51,43 (-0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

« Proptech » : ces start-ups qui réinventent l’immobilier

© AFP

Investir dans l’immobilier sera-t-il bientôt aussi simple que de ­commander un VTC ? C’est en tout cas la promesse des « ­proptechs », ces start-up qui fournissent des produits ­innovants ou des modèles ­nouveaux pour le ­marché de la pierre. Preuve de l’essor d’un marché encore balbutiant il y a quelques mois : en 2021, le ­secteur a totalisé 44 tours de table pour plus de 628 millions d’euros levés, selon le site ­Maddyness. « La ­proptech est un secteur très ­hétéroclite qui regroupe tous les métiers de l’immobilier, du ­financement avec le courtage en ligne jusqu’à la construction en passant par les néosyndics pour des taux de pénétration qui vont de 1 à 10 % selon les types de ­marché, décrypte l’entrepreneur et essayiste Robin Rivaton, auteur de ­L’Immobilier demain (Dunod). Les gens qui opèrent aujourd’hui sont des acteurs sérieux qui ont des business rentables. Nous sommes sortis de la phase de ­bouillonnement avec plein de boîtes dont on ne savait pas bien si elles allaient survivre. »

 Lire aussi - « Green tech » : le numérique au service de l’environnement

Les applications qui facilitent l’investissement locatif ont ­particulièrement le vent en poupe, portées par la faiblesse des taux d’intérêt et le dispositif Pinel (qui permet de bénéficier d’avantages fiscaux en cas d’achat dans le neuf, et prendra fin en 2024). Après Masteos, qui a levé 15 millions d’euros fin 2021, Beanstock vient de boucler un tour de table de 12 millions d’euros. Ces start-up, qui simplifi...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles