Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 201,44
    -510,32 (-0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Propriétaires, bonne nouvelle, l’auteur de la loi anti-squat devient ministre du Logement

Capital

Vous êtes ce que l’on appelle un «petit propriétaire», détenteur d’un ou deux logements qui vous rapportent certes des loyers mais autant de tracas ? Réjouissez-vous, le nouveau ministre du Logement, nommé jeudi 8 février à la faveur de la seconde vague du remaniement gouvernemental, n’est autre que le «papa» de la loi anti-squat promulguée en juillet dernier, à savoir Guillaume Kasbarian, jusqu’alors député Renaissance d’Eure-et-Loir et président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale.

«Un fonceur», approuve auprès de Capital Danielle Dubrac, présidente de l’Unis (Union des syndicats de l’immobilier), qui, au titre de ses activités de gestion locative, avait eu «de très bons rapports» avec Guillaume Kasbarian durant le débat parlementaire sur sa proposition de loi contre l’occupation illicite des logements. «Nous avons été très entendus», se remémore Danielle Dubrac, rappelant que, si «l’Unis est favorable à la prévention des expulsions locatives, il fallait en revanche accélérer les choses une fois que toutes les procédures amiables ont été épuisées».

«Une loi juste, reflet d’un mécontentement général des propriétaires bailleurs sur de nombreux territoires, face à des squatteurs sans foi ni loi», approuve Loïc Cantin, président de la Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier). Cette «volonté de rééquilibrer le marché locatif», dont Guillaume Kasbarian a fait preuve en portant la loi anti-squat, Loïc Cantin juge qu’elle est le «gage d’un futur dialogue (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Guillaume Kasbarian ministre du Logement, mauvaise nouvelle pour les locataires ?
Baisse des taux de crédit immobilier : voici combien vous pouvez emprunter en février 2024
Immobilier : les prix continuent de baisser (un peu) en Île-de-France, sauf dans ce département
George et Amal Clooney installés dans le Var : le village de Brignoles se réjouit des retombées économiques
Prix de l'immobilier : le marché commence lentement à relever la tête