La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    35 413,65
    -911,68 (-2,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Ces propositions remises au gouvernement pour améliorer la qualité de nos logements

·1 min de lecture

Trop petits, trop bas, trop sombres et mal conçus… Nos logements collectifs font l’objet de nombreuses critiques. Et pour cause : au cours des deux dernières décennies, leur qualité a régressé. Ce constat n’est pas nouveau, mais il est accablant. Il est une encore une fois confirmé par Laurent Girometti, directeur général d'Epamarne, et François Leclercq, architecte-urbaniste. Leur rapport, commandé en début d’année par le gouvernement, vient d’être présenté ce mardi 8 septembre par la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, dans le cadre de l’initiative “Habiter la France de demain”. Selon eux, en matière de logement, le progrès se serait tout bonnement arrêté. Jusque dans les années 1970, la production de logements a été marquée par des progrès permanents en termes de confort et de qualité d’espace, notamment pour des raisons sanitaires. Mais un plafond de verre a été atteint au tournant des années 1980, période à partir de laquelle les politiques publiques se sont concentrées sur des préoccupations urbaines et techniques, telles que la performance énergétique ou l’acoustique.

Résultats des courses : la qualité et le confort sont passés au second plan. Les surfaces se sont peu à peu réduites, les plafonds se sont abaissés et les rangements ont disparu. Selon le dernier baromètre Qualitel sur l’état des lieux du logement des Français, la surface moyenne des chambres d'appartement a perdu 1,7 mètre carré entre les constructions d'avant-guerre et celles de 2009, soit près de 10% ! (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier en Ile-de-France : les prix des maisons flambent, et ça va s’accélérer
Immobilier : la hausse des prix dans l'ancien se poursuit
Immobilier : ces critères que devra intégrer le futur dispositif "Pinel+"
Immobilier : les départements où les recherches de maisons progressent le plus depuis la crise
Logement : Emmanuel Macron annonce de nouvelles mesures pour revitaliser les villes moyennes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles