La bourse est fermée

Promesse de 100.000 euros d’apport pour acheter un logement à Paris : Griveaux, retourne à la fac d'éco !

S'il gagne la Mairie de Paris, Benjamin Griveaux risque de faire gonfler la bulle immobilière.

Candidat à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux a visiblement séché le cours d’introduction à la microéconomie lors de son premier semestre à HEC. Début février, dans les colonnes de nos confrères du Parisien (article payant), l’ex-porte parole du gouvernement a en effet promis jusqu’à 100.000 euros pour aider les habitants de la capitale à acheter leur logement, avec comme objectif l'acquisition de 20.000 logements. "Il faut aider (les classes moyennes) à devenir propriétaires", a-t-il déclaré.

Étrange prise de position

Étrange prise de position pour celui qui justifiait lorsqu’il était au gouvernement en 2017 la baisse des APL de 5 euros par la nécessité de lutter contre le risque inflationniste. Incontestablement, Griveaux fait ici preuve d’incohérence… en plus d’oublier certains fondements économiques chers à la Macronie. Petit rappel : la théorie de l’offre et de la demande nous dit qu’à offre quasi stable et à demande quasi infinie – comme c’est le cas pour l’achat immobilier à Paris – tout soutien à la demande aura un impact significatif à la hausse sur les prix. C’est encore plus vrai dans la capitale française où l’immobilier est une valeur refuge.

Moqueur sur twitter, ce doctorant au MIT a résumé trivialement via un graphique "prix-quantité" dessiné sur un coin de table la proposition de Benjamin Griveaux :

Lire la suite