La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 883,91
    +363,92 (+1,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

PROJET DE LA SCO POUR TRANSFORMER L’ÉDIFICE PATRIMONIAL DE LA BAIE D’HUDSON AU CENTRE-VILLE DE WINNIPEG

·10 min de lecture

HBC fait don de son bâtiment historique à la Southern Chiefs’ Organization

Une vision audacieuse pour un avenir meilleur — Grand chef Daniels

TERRITOIRE ANICHINABÉ & DAKOTA, Manitoba, April 22, 2022--(BUSINESS WIRE)--La Southern Chiefs’ Organization (SCO) est fière d’annoncer son projet de transformation de l’emblématique édifice patrimonial de la Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC) au centre-ville de Winnipeg. Après une cérémonie traditionnelle de deux jours qui s’est terminée vendredi, HBC a annoncé son intention de faire don du bâtiment à la SCO. Travaillant en étroite collaboration avec HBC et ses partenaires signataires de traités fédéraux et provinciaux, la SCO a élaboré un plan visionnaire pour faire de l’édifice un espace de réconciliation économique et sociale.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20220422005569/fr/

(Photo: Business Wire)

« Aujourd’hui, nous franchissons une étape de plus vers un avenir meilleur, un avenir qui correspond à ce dont nos ancêtres rêvaient », a mentionné le grand chef Jerry Daniels. « Ce projet est un acte de réconciliation, et il représente notre façon de voir la revitalisation du cœur du centre-ville de Winnipeg, dans l’intérêt de tous, en harmonie avec notre approche traditionnelle et holistique du développement économique durable. »

Le projet, dont le titre de travail est Wehwehneh Bahgahkinahgohn, qui signifie « il est visible », constituera un acte public de valorisation et de réconciliation alors que les Premières Nations deviendront les nouveaux propriétaires du bâtiment historique. Cette année marque le 352e anniversaire de la Compagnie de la Baie d’Hudson, la plus ancienne société commerciale en Amérique du Nord, étroitement liée à la traite des fourrures. Ce projet peut marquer le début d’une nouvelle histoire pour les Premières Nations, pour la Compagnie de la Baie d’Hudson et pour le Canada.

« Lorsque nous nous sommes penchés sur l’avenir de l’édifice de Winnipeg, il était essentiel d’assurer la planification durable du site, qui était très important pour la ville de Winnipeg », a déclaré Richard Baker, gouverneur et président exécutif de la Compagnie de la Baie d’Hudson. « Le parcours de HBC vers la vérité et la réconciliation nécessite la prise de mesures qui démontrent notre engagement à aller de l’avant en travaillant de concert avec les communautés autochtones. Nous croyons que la SCO est le gardien approprié pour cet emplacement, qui pourra devenir un nouveau point de repère pour la communauté et contribuer à faire progresser la réconciliation. »

« Tout le monde mérite d’avoir un chez-soi sécuritaire et abordable », a déclaré le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada. « En transformant l’édifice emblématique de La Baie d’Hudson au centre-ville de Winnipeg, la Southern Chiefs’ Organization contribue à préserver ce bâtiment historique, tout en créant près de 300 logements indispensables pour les membres des Premières Nations du sud du Manitoba. »

Après une année sans précédent, au cours de laquelle on a découvert des tombes anonymes d’enfants décédés dans les pensionnats autochtones et fait face à des difficultés d’ordre économique, sanitaire et social amplifiées par la pandémie, il est maintenant temps de bâtir un nouvel avenir plus prometteur pour les membres des Premières Nations. Le projet de la SCO donnera une nouvelle vie à l’édifice de La Baie. Il comprendra notamment un lieu de réflexion pour rendre hommage aux survivants des pensionnats et des externats ainsi qu’aux enfants qui ne sont pas retournés à la maison. En outre, il permettra d’améliorer les choses du point de vue économique et social. Il créera d’importants emplois à long terme et plus d’un million d’heures de travail seront consacrées à la phase de la construction, permettant à des gens de reprendre le travail après la pandémie de COVID-19.

« Dans le cadre de ce projet, nous travaillons avec HBC à la création d’un nouveau mode de vie et de collaboration avec les partenaires signataires de traités afin d’obtenir de meilleurs résultats pour tous », a déclaré le chef la Première Nation Peguis, Glenn Hudson, membre du comité de direction de la SCO. « Il s’agit d’un nouveau départ pour les peuples autochtones, pour cet important édifice patrimonial et pour tous ceux qui vivront dans cet espace révolutionnaire, y travailleront ou le visiteront ».

« Le bâtiment emblématique de La Baie d’Hudson fait partie du patrimoine de notre province et du tissu social du centre-ville de Winnipeg », a déclaré la première ministre, Heather Stefanson. « Nous nous réjouissons de voir ce partenariat unique, cet acte de réconciliation, aller de l’avant. Il aura sans aucun doute une incidence positive sur la reconversion de cet édifice historique et sur ce quartier dynamique, en plus de soutenir notre engagement collectif à travailler en collaboration avec les communautés autochtones pour bâtir un avenir meilleur pour tous les Manitobains. »

« Au centre du Canada et important lieu de rencontre des Autochtones vieux de plusieurs milliers d’années, Winnipeg montre la voie à suivre sur le chemin de la réconciliation au Canada et l’annonce d’aujourd’hui constitue un pas de plus dans la bonne direction », a mentionné le maire Brian Bowman. « Je suis heureux de prendre part à cette annonce portant sur la vision de la Southern Chiefs’ Organization, qui a obtenu l’appui de la Compagnie de la Baie d’Hudson et des gouvernements. Le parcours de notre pays vers la réconciliation avec les peuples autochtones sera long. De nombreuses personnes devront l’appuyer et il faudra franchir diverses étapes, comme les mesures prises ici aujourd’hui ».

La durabilité de l’environnement sera assurée tout au long de la transformation de l’édifice de La Baie grâce à l’utilisation de technologies qui soutiendront les idéaux de faible émission de carbone et de faible consommation d’énergie. On prévoit notamment une réduction de 35 % de la consommation d’énergie et une réduction de 81 % des émissions de gaz à effet de serre, en parfaite harmonie avec les valeurs de prudence des Premières Nations. Les principes de restauration seront intégrés durant toute la rénovation. La remarquable façade historique sera conservée pour faire du bâtiment un joyau de la préservation du patrimoine et de la durabilité.

Le rez-de-chaussée de l’édifice sera également transformé. On y créera un espace public qui rendra hommage à nos terres et à nos eaux, dans un atrium éclairé par des puits de lumière permettant de voir le ciel. Une fois la transformation terminée, l’édifice attirera des personnes de l’Île de la Tortue et d’ailleurs, car le secteur deviendra un attrait important pour la célébration du patrimoine des Premières Nations. On y trouvera en effet un musée et une galerie consacrée aux arts vivants où, pour la première fois, les Premières Nations pourront raconter leur propre histoire. Deux restaurants séduiront les travailleurs du centre-ville, les étudiants de l’université voisine, les gens du coin et les touristes. On verra au rez-de-chaussée un café proposant une nouvelle approche de la cuisine des Premières Nations et un Paddlewheel Restaurant renouvelé.

« La dernière année a été difficile pour tous; il n’était pas évident de rester positif et de travailler à un avenir meilleur », a ajouté le chef Sagkeeng anichibané Derek Henderson, membre du comité de direction et du comité des finances et du personnel de la SCO. « La transformation de cet édifice historique est un moyen de sortir des ténèbres et de nous diriger vers de meilleurs lendemains. Ce projet peut établir la norme de ce à quoi peut ressembler la réconciliation, dans la ville qui compte la plus grande population autochtone au Canada. »

L’amélioration de la santé et du bien-être des membres des Premières Nations fait partie intégrante du projet de la SCO, puisqu’un y trouvera également un centre de services de santé et de ressourcement où seront offertes les pratiques médicales occidentales et traditionnelles. Le jardin sur le toit offrira un espace supplémentaire pour le bien-être. Les enfants de la garderie pourront y jouer et cultiver leur propre jardin, alors que les résidents et les employés pourront y trouver de l’air frais et un endroit pour faire de l’exercice ou profiter de la nature.

L’édifice historique deviendra également la future maison de gouvernance des chefs des Premières Nations du sud, la voix des 34 nations anichinabées et dakota et de plus de 81 000 membres des Premières Nations, soit 10 % de tous les membres des Premières Nations au Canada. À titre de dirigeants et gardiens de ce territoire, nous savons que pour les années à venir, la maison de la gouvernance deviendra un symbole de valorisation pour les peuples des Premières Nations.

L’équipe responsable du projet comprend le conseiller principal, le Dr Phil Fontaine, fondateur et président de Ishkonigan, ancien chef de l’Assemblée des Premières Nations durant trois mandats et négociateur de la convention de règlement relative aux pensionnats indiens qui a permis de mettre sur pied la Commission de vérité et de réconciliation du Canada. L’honorable Dr Lloyd Axworthy, candidat au prix Nobel de la paix et ancien ministre fédéral des Affaires étrangères, qui a contribué à la revitalisation de l’extrémité ouest du centre-ville de Winnipeg alors qu’il était président de l’Université de Winnipeg, agira également à titre de conseiller principal pour le projet.

« Ce projet représente la vision audacieuse de la SCO de ce que l’avenir peut nous réserver », a ajouté le grand chef Jerry Daniels. « Il peut s’agir d’un nouveau monde d’espoir et de possibilités, rempli de lieux et d’espaces où les peuples des Premières Nations pourront se rassembler, grandir, créer et diriger. Un endroit où nous pourrons tisser des liens avec des personnes qui viennent de divers endroits de l’Île de la Tortue. Un endroit où nous pouvons nous unir pour parler d’une seule voix, en étant fiers de qui nous sommes. Voilà la vision de nos ancêtres. »

À propos de la SCO

La Southern Chiefs’ Organization représente 34 nations anichinabées et dakota et plus de 81 000 citoyens vivant dans ce qu’on appelle maintenant le sud du Manitoba. La SCO est une organisation politique qui protège, préserve, promeut et renforce les droits inhérents, les langues, les coutumes et les traditions des peuples des Premières Nations par l’application et la mise en œuvre de l’esprit et de l’objectif du processus d’établissement de traités. Pour plus d’information, visitez le site https://scoinc.mb.ca/.

À propos de HBC

HBC est une société de portefeuille d’investissements et d’entreprises qui se situe à l’intersection du commerce de détail et de l’immobilier. Elle est propriétaire majoritaire de compagnies emblématiques du commerce électronique : Saks, une destination en ligne de premier plan pour la mode de luxe, La Baie, un marché canadien de commerce électronique, et Saks OFF 5TH, un détaillant en ligne de luxe à rabais offrant les meilleures marques aux meilleurs prix. Ces entreprises ont été créées en tant que sociétés d’exploitation distinctes en 2021. En outre, HBC détient en totalité La Baie d’Hudson, la société d’exploitation des magasins traditionnels La Baie d’Hudson, de même que SFA, qui exploite les magasins Saks Fifth Avenue traditionnels, et O5, qui exploite les magasins Saks OFF 5TH.

Avec des actifs dans les principaux marchés et emplacements de choix en Amérique du Nord, HBC possède ou contrôle, entièrement ou avec des partenaires de coentreprise, environ 40 millions de pieds carrés de superficie brute de location. Propriétés et Investissements de HBC, le secteur des biens immobiliers et des investissements de la Compagnie, gère ces biens ainsi que d’autres offres immobilières avec des entreprises comme StreetWorks Development, une société de développement immobilier.

Constituée en 1670, la Compagnie de la Baie d’Hudson est la société qui compte le plus grand nombre d’années consécutives d’exploitation en Amérique du Nord. Elle a des sièges sociaux à New York et à Toronto. Pour plus d’information, visitez le site www.hbc.com.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220422005569/fr/

Contacts

Demande des médias :

Southern Chiefs’ Organization
www.scoinc.mb.ca | Courriel : Media@scoinc.mb.ca

Tiffany Bourré, vice-présidente divisionnaire, Communications, Relations publiques et service du Patrimoine de La Baie
416-571-1301 | Courriel : tiffany.bourre@thebay.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles