La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    37 063,12
    -2 569,61 (-6,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Projet de loi sur les séparatismes : un texte "fourre-tout, liberticide", s'indigne le député Éric Coquerel

franceinfo
·1 min de lecture

Les députés examinent depuis lundi le projet de loi contre le séparatisme qui vise à lutter contre l'islamisme radical. "Une espèce de loi fourre-tout", a dénoncé samedi 23 janvier sur franceinfo le député La France insoumise Éric Coquerel. Un texte qu'il juge liberticide. "Il y a des vrais problèmes qui se posent, avec des fermetures administratives dans des conditions qui sont gênantes pour les libertés", a-t-il affirmé. Avant d'appuyer : "Moi, je suis défenseur de la loi 1905, et des aspects de cette loi concordataire où l'État se mêle de l'organisation de religions, ce qui n'est pas son rôle. Donc il aborde ce domaine qui est à mon avis extrêmement dangereux."

Parmi les mesures du projet de loi, la lutte contre la haine en ligne, la réforme du financement des cultes, des certificats de virginité, ou le contrôle de l'instruction à la maison. Des mesures discriminatoires pour le député. "En réalité, on s'aperçoit qu'il y a une part infinitésimale d'enfants qui sont dans leurs familles ! La plupart c'est pour des questions pédagogiques. Dans ce cas-là, il faut une grande loi sur l'école qui renforce l'école publique qui traquent les écoles hors contrôle." Pour lui, le gouvernement "ouvre des sujets de société sans réponse globale".

"Leur objectif était de stigmatiser, faire en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi