La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 780,23
    -52,31 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    12 449,49
    -194,97 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,0220
    +0,0025 (+0,25 %)
     
  • HANG SENG

    20 003,44
    -42,33 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    22 605,96
    -1 000,00 (-4,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,95
    -21,40 (-3,84 %)
     
  • S&P 500

    4 116,25
    -23,81 (-0,58 %)
     

Projet de loi pouvoir d'achat: le compromis introuvable

SARAH MEYSSONNIER

Les leaders de l'opposition ont dénoncé, ce mardi, le refus du gouvernement de voter les amendements proposés hier sur les textes destinés à soutenir le pouvoir d'achat des ménages.

Le patron du PCF Fabien Roussel, les députés écologiste et RN Jean-Philippe Tanguy ont dénoncé mardi le refus du gouvernement, qui a pourtant promis des compromis sur le projet de loi pouvoir d'achat, d'accepter les amendements des oppositions.

"Compromis à toutes les sauces"

"Il faut que les Français le sachent: a fait un discours en citant le mot compromis à toutes les sauces, il n'y a, aujourd'hui, rien, aucun amendement d'accepté par le gouvernement, et nous le regrettons", a déploré M. Roussel sur France 2 "Moi-même j'ai défendu ce qu'on appelle un amendement de repli, au moins que ces primes puissent cotiser pour la retraite, la sécurité sociale, mais refus, refus, refus, refus", a-t-il regretté.

"Le gouvernement a choisi de nous tourner le dos, qu'il en tire les conséquences", a prévenu de son côté l'élue écologiste Sandrine Rousseau, en conférence de presse. "Aucun signal n'a été envoyé aux écologistes, nous avons tendu une centaine de mains, par le biais d'amendements, ils ont tous été refusés", a-t-elle dit. Au bout de quatre heures trente d'échanges dans l'après-midi puis dans la nuit, les députés ne sont pas venus à bout de l'article 1 du premier projet de loi, qui prévoit la poursuite de la "prime Macron", prime exceptionnelle défiscalisée et désocialisée pour les salariés.

"Le gouvernement n'a retenu aucun amendement"

"Le gouvernement, pour le moment, hier, n'a retenu aucun amendement d'aucune force d'opposition, y compris les forces les plus modérées, même les centristes, ils n'acceptent même pas d'amendements de gens qui les ont pourtant soutenus à la présidentielle", a critiqué sur RFI le RN Jean-Philippe Tanguy. "Par exemple hier, on a parlé un moment d'un amendement pour que la prime Macron soit un peu surévaluée dans les territoires d'outre-mer, selon le coût de la vie réelle, dans chacun des territoires. Même un amendement aussi évident, de bon sens, qui était proposé par les socialistes, ils n'ont pas voulu le soutenir, nous on l'a voté par[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles