La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 570,73
    +673,57 (+1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Un projet géant de Total en Afrique fait peser d'"énormes risques” sur l’environnement et le climat, dénoncent des ONG

·1 min de lecture

Total mène-t-il un projet "climaticide" en Afrique, come le dénoncent des ONG françaises ? L'énorme projet du géant pétrolier tricolore en Ouganda et Tanzanie, concrétisé par la signature de plusieurs accords dimanche, comporte d'"énormes risques environnementaux et climatiques", ont-elles déploré, en confirmant la poursuite de leur action en justice contre ce projet. L'Ouganda, la Tanzanie et les compagnies pétrolières française Total et chinoise CNOOC ont signé dimanche plusieurs accords ouvrant la voie à la construction d'un oléoduc qui transportera le futur brut ougandais vers un port tanzanien sur l'océan Indien, un projet que les associations Survie et les Amis de la Terre qualifient de "climaticide".

"Au lieu de répondre aux besoins urgents des communautés affectées et aux alertes répétées de la société civile, Total a concentré ses efforts ces dernières semaines sur une offensive de communication pour contrer publiquement l'opposition croissante que suscitent ses méga-projets pétroliers", écrivent les ONG dans un communiqué. "Nos associations déplorent qu'une fois de plus la multinationale française semble plus préoccupée par son image que par les impacts destructeurs qu'ont ses opérations sur les droits humains, l'environnement et le climat dans ces deux pays", ajoutent-elles en accusant Total de faire du "greenwashing" ("verdissage" de son image) et de développer son projet "à marche forcée".

>> A lire aussi - Total accélère sur un champ géant au large du Brésil !

Le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Bélarus (Biélorussie) interdit Euronews, “remplacé par une chaîne de propagande” !
Sanofi risque de détruire plus de 400 emplois en Europe, alertent les syndicats
Vaccin Covid-19, Nasdaq… faut-il acheter Valneva ? : le conseil Bourse du jour
Covid-19 : un traitement de Roche et Regeneron pourrait réduire le risque de contamination au sein d’une famille
Face au Covid-19, le traitement d’AstraZeneca contre le diabète Farxiga déçoit