La bourse est fermée

Project Silica : le stockage des données sur verre selon Microsoft

Fabrice Auclert, Journaliste

Microsoft vient de franchir une nouvelle étape dans son Project Silica, en enregistrant le film Superman de 1978 sur une plaque en verre. L’annonce pourrait sembler anecdotique : il aura fallu une plaque de verre de la taille d’un sous-verre pour un seul film, alors qu’une carte microSD a une capacité largement supérieure, tout en étant environ 30 fois plus petite. Cependant, le projet de Microsoft ne tente pas de résoudre un problème de capacité, mais de durabilité.

La quasi-totalité des médias actuels résistent difficilement au temps et aux éléments, que ce soit les supports plus anciens, comme les photos ou les livres, ou plus récents, comme les disques optiques, disques durs magnétiques ou mémoires flash. Le problème est tel que pour assurer un stockage à plus long terme, l’industrie cinématographique convertit les œuvres numériques au format analogique, puis divise l’image selon les trois couleurs primaires qui sont ensuite utilisées pour créer trois bandes de film noir et blanc, plus durables que les films couleur dont les pigments se dégradent trop vite.

Un chercheur en optique de Microsoft charge un morceau de verre dans un système utilisant l'optique et l'intelligence artificielle pour extraire et lire des données stockées sur du verre. © Jonathan Banks, Microsoft.

Les technologies de stockage actuelles trop éphémères

Microsoft prévoit que la masse de données stockées en ligne atteindra 100 zettaoctets, ou 100 milliards de téraoctets, en 2023. Les supports de stockage actuels n’offrent qu’une durée limitée de stockage, et l’industrie actuelle gère cette masse de données en renouvelant régulièrement les médias utilisés. Les disques durs peuvent tomber en panne en trois à cinq ans, tandis que les bandes magnétiques utilisées pour les archives informatiques n’offrent que cinq à sept ans de durabilité. Warner Bros., qui détient les droits du film Superman, crée des copies de ses archives tous les trois ans pour éviter les problèmes.

Microsoft a donc décidé de...

> Lire la suite sur Futura