La bourse ferme dans 7 h 35 min
  • CAC 40

    6 757,88
    -8,63 (-0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 219,56
    -4,41 (-0,10 %)
     
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1609
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 787,40
    -6,00 (-0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    51 713,76
    -2 493,21 (-4,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 454,03
    -51,12 (-3,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,39
    -1,26 (-1,49 %)
     
  • DAX

    15 713,47
    -43,59 (-0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 265,80
    -11,82 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 605,56
    -432,71 (-1,66 %)
     
  • GBP/USD

    1,3759
    -0,0005 (-0,03 %)
     

Les programmes (2/5) : Valérie Pécresse, entre libéralisme et restrictions sur l'immigration

·2 min de lecture

SERIE LES REPUBLICAINS (2/5) - Combinant mesures de pouvoir d'achat et durcissement de ses positions sur l'immigration, le programme présidentiel de Valérie Pécresse marque la vraie droitisation de celle qui se définit comme "1/3 Thatcher, 2/3 Merkel". Un positionnement taillé pour la primaire LR.

Combinant mesures de pouvoir d'achat et durcissement de ses positions sur l'immigration, le programme présidentiel de marque la vraie droitisation de celle qui se définit comme "1/3 Thatcher, 2/3 Merkel". Un positionnement taillé pour la primaire LR.

Augmenter de 10% le salaire net de la majorité des français

Pour satisfaire à cet objectif ambitieux, Valérie Pécresse veut d'abord convaincre les entreprises de faire "un effort " en direction des salariés "sur la base du donnant-donnant", en multipliant les mécanismes incitatifs: allégement des cotisations patronales, flexibilisation du temps de travail… Par ailleurs, elle a identifié un levier d'augmentation des salaires, qui n'alourdirait pas le coût du travail: l'Etat prendrait à sa charge la cotisation vieillesse pour les salariés percevant jusqu'à 2,2 smic, soit 8,3% de leur salaire net. Au total, l'ex-ministre du Budget chiffre ses mesures de pouvoir d'achat à 25 milliards d'euros sur cinq ans, financées par des économies de dépenses publiques et des redéploiements de recettes fiscales, une partie restant à la charge des entreprises. Un projet qui laisse sceptique les économistes. "L'ensemble des contribuables payerait ces exonérations supplémentaires, l'Etat devant compenser la baisse des ressources pour la Sécurité sociale, souligne François Fontaine, de l'Ecole d'économie de Paris. Dans un contexte de réforme des retraites à venir, cela reste un exercice délicat."

Lire aussi

Réduire le nombre de fonctionnaires

Attention terrain miné. A l'heure du , Valérie Pécresse maintient son objectif de réduction du périmètre de l'Etat. Mais contrairement à 2016, qui avait vu les candidats de sa famille politique s'affronter à coups de chiffres (Alain Juppé prévoyait de supprimer 250.000 postes de fonctionnaires, François Fillon 500.000…), l'élue se garde bien d'avancer un nombre de postes menacés. "Ce n'est pas comme ça que je raisonne", assure-t-elle, au risque d'apparaître floue et peu crédible. Rappelant qu'elle a su[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles