La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 320,53
    +291,88 (+0,83 %)
     
  • Nasdaq

    14 521,64
    +181,38 (+1,26 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    -0,0024 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • BTC-EUR

    37 927,47
    +682,88 (+1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,16
    +24,89 (+2,50 %)
     
  • S&P 500

    4 576,38
    +43,62 (+0,96 %)
     

Programme TV : Koh-Lanta, L’homme que j’ai condamné… que regarder à la télé ce soir ?

·1 min de lecture

La suite de Koh-Lanta est à découvrir à 21h05 sur TF1. Voici le moment tant attendu de Koh-Lanta : la finale. Pour la première manche, les aventuriers vont devoir passer l'épreuve de l'orientation. Munis de boussoles, Laurent, Claude, Phil, Jade et l’aventurier rescapé de l’île des bannis tenteront de retrouver les trois poignards. La bataille s'annonce rude car tous rêvent d'arriver à l'épreuve des poteaux.

À lire également

Koh-Lanta (TF1) : Quel aventurier détient le record de rapidité à l'épreuve d'orientation ?

La série inédite L’homme que j’ai condamné est programmée 21h05 sur M6. Lors d'un procès pour meurtre dans lequel elle est désignée comme jurée, Inès, infirmière sans histoire, condamne Jimmy Breyer à 15 ans de prison. Mais quand elle croise le fils du condamné, Arthur, 8 ans, à la sortie du tribunal, son monde vacille. Elle voit l'enfant en rêve, cauchemarde qu'il l'appelle à l'aide et s'obsède à l'idée de le savoir seul en foyer. Avec l'aide d'une enquêtrice privée, Charlie, Inès va voir Breyer en prison et le supplie de parler à son fils avec qui il a rompu tout contact. Sans le savoir, elle vient de mettre le doigt dans un engrenage mortel…

France 3 mise à 21... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles