Marchés français ouverture 7 h
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • Nikkei 225

    27 001,52
    +262,49 (+0,98 %)
     
  • EUR/USD

    1,0686
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    20 470,06
    -247,18 (-1,19 %)
     
  • BTC-EUR

    27 238,88
    -1 350,17 (-4,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    651,50
    -23,37 (-3,46 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     

Programme santé de Marine Le Pen: le cinglant diagnostic d’un médecin

·2 min de lecture

INTERVIEW- Le président du premier syndicat de médecins de France, Jean-Paul Ortiz, juge peu crédibles les propositions de la candidate du Rassemblement national en matière de santé, dévoilées le 20 janvier. Il en déduit "une profonde méconnaissance du système de soins français" par Marine Le Pen.

Lutte contre les déserts médicaux, réorganisation de l’hôpital, suppression de l’aide médicale d’Etat… Le 20 janvier, la candidate du Rassemblement national a dévoilé à Fréjus ses promesses de campagne dans le domaine de la santé. Pour Challenges, Jean-Paul Ortiz, le patron de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), s’est penché dessus. Son jugement est très sévère sur des mesures qu’il juge souvent superficielles et peu réalistes.

Challenges- Pour lutter contre les pénuries de médecins dans certaines régions, Marine Le Pen propose de moduler la rémunération des consultations en fonction du lieu d’installation du médecin. Est-ce une bonne idée?

Jean-Paul Ortiz- C’est typiquement le genre de mesures qui paraît de bon sens et qui est, en réalité, inapplicable. Il y a pénurie de médecins et dans toutes les spécialités. Payer davantage les consultations de ceux qui sont installés à tel ou tel endroit dans telle ou telle spécialité se révèlerait effroyablement complexe. Comment délimiter les déserts médicaux sans générer des effets d’aubaine? Comment faire évoluer cette carte dans le temps? Comment garantir que des tarifs plus élevés pour les médecins n’aboutissent pas à réclamer aux patients qu’ils avancent plus d’argent pour une consultation? S’il suffisait d’incitations financières pour résoudre le problème des déserts médicaux, cela se saurait.

La candidate du Rassemblement national suggère aussi de "réduire drastiquement le recours aux médecins ayant obtenu leur diplôme hors de l’Union européenne". Qu’en pensez-vous?

Si l’objectif est d’aggraver la pénurie de médecins, c’est une excellente idée! Plus sérieusement, 10% des nouveaux médecins inscrits au Conseil national de l’Ordre sont diplômés de pays hors de l’Union européenne. Certains services d’urgence ou Ehpad tournent uniquement grâce à ces médecins étrangers, souvent venus du Maghreb. La mise en œuvre d’une telle proposition serait catastrophique. J’ajoute que des procédures de certification[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles