La bourse ferme dans 1 h 45 min
  • CAC 40

    6 753,40
    -13,11 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 217,10
    -6,87 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    35 725,11
    -31,77 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1623
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    1 797,40
    +4,00 (+0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    50 962,80
    -3 142,90 (-5,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 419,59
    -54,74 (-3,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,43
    -1,22 (-1,44 %)
     
  • DAX

    15 706,73
    -50,33 (-0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 262,17
    -15,45 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    15 314,02
    +78,31 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 579,54
    +4,75 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 628,74
    -409,53 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,3740
    -0,0023 (-0,17 %)
     

Le programme nucléaire iranien a franchi "toutes les lignes rouges", accuse Israël

·2 min de lecture

Nucléaire iranien: pour Israël, "toutes les lignes rouges" ont été franchies".

Le programme nucléaire iranien a franchi "toutes les lignes rouges", a déclaré ce lundi 27 septembre à l'ONU le nouveau Premier ministre israélien Naftali , affirmant du même souffle que l'Etat hébreu "n'allait pas permettre" à Téhéran de se doter de l'arme atomique.

"Le programme nucléaire iranien a atteint un tournant, tout comme notre tolérance à son égard", a déclaré à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU Naftali , qui a succédé en juin dernier à Benjamin à la tête du gouvernement israélien.

"Au cours des dernières années, l'Iran a fait un grand bond en avant dans ses capacités de recherche et développement nucléaires, de production et d'enrichissement. Le programme d'armement nucléaire de l'Iran est à un point critique, toutes les lignes rouges ont été franchies", a ajouté M. Bennett.

"Les inspections ont été ignorées. Tous les voeux pieux se sont avérés erronés. L'Iran viole actuellement les accords de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et s'en tire" sans conséquences, a souligné Naftali Bennett, affirmant que l'Etat hébreu "n'allait pas permettre" à l'Iran de se doter de l'arme atomique.

Ces déclarations du Premier ministre israélien, qui a d'ailleurs qualifié de "boucher" le président iranien Ebrahim Raïssi, intervient alors que les négociations entre Téhéran et les grandes puissances sont au point mort pour relancer un accord historique de 2015 limitant drastiquement le programme nucléaire iranien en échange d'un allègement des sanctions.

Or Israël, qui avait salué le retrait américain, sous l'administration Trump, de cet accord afin de rétablir des sanctions contre , voit d'un très mauvais oeil un possible nouvel accord sur le programme nucléaire iranien, que l'Iran affirme être destiné à des fins civiles et non militaires.

Joe Biden s'est dit prêt à réintégrer l'accord

L'AIEA a néanmoins conclu le 12 septembre un arrangement avec l'Iran sur l'entretien des équipements de surveillance dans ses installations nucléaires, quelques j[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles