La bourse ferme dans 4 h 6 min

Profiter des beaux jours au bord d’une piscine sécurisé

Article partenaire

Ce que dit la loi sur la sécurisation des piscines privées

À la suite de nombreux cas de noyades mortelles ou avec de graves séquelles, le gouvernement français a voté, le 3 janvier 2003, la loi n° 2003-9 relative à la sécurité des piscines. Cette loi impose la mise en place d'un dispositif de sécurité normalisé autour des piscines privées enterrées et semi-enterrées à usage individuel et collectif (hôtel, camping...).

Dans cette optique, les français ont tout de même le droit de choisir leur équipement parmi quatre options :

  •         Une barrière de protection ;
  •         Un système d'alarme ;
  •         Une couverture de sécurité ;
  •         Un abri recouvrant la totalité du bassin.

Quel que soit le dispositif sélectionné, celui-ci doit répondre à des normes très strictes érigées par l'Association française de normalisation (AFNOR). De plus, que vous l'installiez vous-même ou que vous faisiez appel à un professionnel, vous devez impérativement recevoir une note technique d'information, alors délivrée par le vendeur ou l'installateur. Cette note contient notamment les conditions de fonctionnement et d'entretien du produit ainsi que les mesures générales de prévention et de recommandation pour éviter les risques de noyade.

De lourdes sanctions sont infligées en cas de non-respect des règles. En effet, le propriétaire de la piscine s'expose à une amende de 45 000 € en cas d'absence de dispositif de sécurité, et il en va de même pour le vendeur ou l'installateur s'il ne remet (...) Lire la suite sur La Tribune.fr