La bourse ferme dans 5 h 51 min

A qui profite vraiment la politique fiscale d’Emmanuel Macron ?

N’en déplaise à Bruno Le Maire, les mesures adoptées dans le budget 2020, et plus généralement la politique fiscale d’Emmanuel Macron, bénéficient en priorité à la classe moyenne supérieure. C’est ce que souligne une note publiée en ce mois de février par l’Institut des politiques publiques (IPP), organisme de recherches rattaché à l’Ecole d’économie de Paris. Certes, “une large classe moyenne, ayant un niveau de vie compris entre 1.274 euros mensuels et 2.803 euros mensuels, profite des réformes prévues pour 2020, avec un gain moyen de 1% du revenu disponible*”. Mais “ces gains sont plus importants pour les classes moyennes supérieures, atteignant un pic de 1,5% pour les ménages percevant autour de 2.300 euros mensuels”, détaille l’IPP.

Cette année, deux grandes mesures fiscales profitent à la classe moyenne. La réforme de la taxe d’habitation qui se poursuit et franchit un cap. À l’automne, une majorité de ménages sera complètement exonérée du paiement de l’impôt local. Un gain de revenu disponible d’environ 0,7%, selon l’IPP, mais aussi un coût pour les finances publiques de 3,7 milliards d’euros. En parallèle, l’impôt sur le revenu (IR) a été baissé, en particulier pour les foyers qui se situent au milieu du barème d’imposition. Globalement, la mesure offre 1% de revenu disponible supplémentaire à une majorité de ménages (entre 1.274 euros et 2.803 mensuels). L’IPP précise : “Les gains du revenu disponible [...] atteignent 1,1% au niveau du 78e centile (environ 2.574 euros mensuels minimum de niveau de vie avant prise en compte la baisse de l’IR en 2020, ndlr).”

À l’instar de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), l’IPP souligne également l’importance des gains réalisés par les 1% des ménages les plus aisés grâce aux mesures du président Macron. Depuis 2018, ces foyers ont vu leur revenu disponible progresser de 2,2% en moyenne. “Ces ménages profitent d’une part de la mise en place du prélèvement forfaitaire unique (PFU) sur les revenus du capital

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Cornue, Bulthaup... quand le luxe passe en cuisine
Grâce à son succès, Airbus va encore augmenter ses cadences de production
TF1 : chiffre d'affaires en hausse malgré le recul de la publicité
Renault dans le rouge pour la première fois depuis 2009
Municipales à Paris : Benjamin Griveaux jette l'éponge