La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0917
    -0,0077 (-0,70 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    21 551,47
    -375,72 (-1,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    541,21
    -4,11 (-0,75 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     

Profitant de sa manne pétrolière et gazière, la Norvège bat les records d'autos électriques

Challenges - N. Meunier

Avec son énorme rente de producteur d'hydrocarbures, la Norvège se paye une transition énergétique accélérée. Le pays est champion de l'auto zéro émission qui y représente près de 80% du marché en 2022.

La Norvège a toujours battu les records de voitures électriques. Grâce à sa rente fabuleuse tirée des exportations d’hydrocarbures, ce pays scandinave pétrolier et gazier d’un peu plus de 5 millions d’habitants a financé sa propre mutation énergétique. Ou comment devenir "propre" en comptant sur les pays "sales"… Et ce, d'autant que le pays profite de l'envolée des prix du gaz depuis la guerre en Ukraine. Une belle leçon de réalisme cynique.

Détaxées, les voitures électriques ont représenté du coup 79% des nouvelles immatriculations de véhicules particuliers neufs en Norvège l'an dernier (soit 138.265 unités), selon les chiffres du Conseil d'information sur le trafic routier (OFV). Oslo pulvérise ainsi son record de 2021 (64,5%). La Norvège avait franchi les 50% en 2020. Très, très loin au-dessus de la moyenne de l’Union européenne. Les voitures électriques n’ont représenté en effet que 8,6% des nouvelles immatriculations dans l'Union sur les neuf premiers mois de 2022… Et 13,3% en France l’an dernier.

Changement de fiscalité

L’envolée des ventes d'électriques en fin d’année en Norvège (83% en décembre) a toutefois été motivée par un changement de fiscalité depuis le 1er janvier rendant l’achat des électriques plus coûteux. Désormais, l'exemption de TVA (25%) pour les véhicules électriques neufs ne s’applique que pour un prix d'achat de 500.000 couronnes (47.000 euros) ou moins. La nouvelle fiscalité tient aussi compte du poids. Cette taxe frappera en conséquence durement les voitures électriques, très pesantes à cause des batteries.

Ces nouvelles dispositions pourraient mettre à mal la suprématie de Tesla. Le spécialiste californien de la voiture électrique haut de gamme est en tête du classement des constructeurs avec 12,2% du marché norvégien. Le SUV Y de Tesla, vendu à un tarif de 63.000 euros en France (prix de base), a été le véhicule le plus immatriculé l'an dernier (17.000 unités). Cet engin de plus de deux tonnes devance les Volkswagen ID.4 et Skoda Enyaq,[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi