La bourse ferme dans 1 h 19 min
  • CAC 40

    5 714,15
    -69,74 (-1,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 643,45
    -41,83 (-1,14 %)
     
  • Dow Jones

    31 102,73
    -299,28 (-0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,2115
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 743,30
    -32,10 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    38 499,33
    -4 259,24 (-9,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    934,32
    +1,18 (+0,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,45
    -1,08 (-1,70 %)
     
  • DAX

    13 806,61
    -72,72 (-0,52 %)
     
  • FTSE 100

    6 521,60
    -130,36 (-1,96 %)
     
  • Nasdaq

    13 084,95
    -34,48 (-0,26 %)
     
  • S&P 500

    3 810,73
    -18,61 (-0,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3923
    -0,0090 (-0,64 %)
     

Le profil inédit de la plus jeune Américaine jamais envoyée dans l’espace

·2 min de lecture

Hayley Arceneaux va entrer dans l'histoire fin 2021. Cette Américaine de 29 ans va devenir l'une des premières "touristes spatiales". Jared Isaacman, jeune milliardaire américain passionné d'exploration spatiale, qui a affrété à ses frais une fusée Falcon 9 de SpaceX et décidé d'accueillir à bord trois autres personnes : la première élue de cette mission sans précédent, baptisée Inspiration4 et qui doit décoller fin 2021, est Hayley.

La jeune femme présente un profil particulier, puisqu'elle a guéri d'un cancer pédiatrique. En raison du cancer des os contracté alors qu'elle était encore enfant, elle porte des tiges d'acier dans la jambe gauche, ce qui dans un passé encore récent aurait suffi à réduire à néant ses rêves d'espace. Elle a été soignée dans son enfance par l'hôpital pédiatrique St Jude de Memphis (Tennessee), spécialisé dans les maladies infantiles et notamment les cancers, une institution pour laquelle Jared Isaacman espère lever quelque 200 millions de dollars dans le cadre de la mission spatiale.

>> A lire aussi - La station spatiale internationale ouverte aux touristes : découvrez le prix de la nuit

"J'ai reçu un appel téléphonique surprise début janvier. (...) On m'a expliqué l'idée de la mission et, en gros, on m'a demandé : 'Est-ce que tu veux aller dans l'espace ?"", se souvient Hayley Arceneaux. "J'ai immédiatement dit : 'Oui, oui absolument !", explique à l'AFP la jeune femme, qui travaille aujourd'hui pour ce même hôpital, en tant qu'assistante médicale. Enfant, elle avait visité le centre de la Nasa à Houston (Texas). "Bien sûr, j'avais voulu devenir astronaute. Mais ensuite, quelques mois plus tard, on m'a diagnostiqué un cancer et ça a vraiment changé mon univers", confie-t-elle.

"Jusqu'à présent, les astronautes devaient vraiment être physiquement parfaits. Ce n'est pas une catégorie à laquelle j'appartiens à cause des opérations que j'ai subies pour ma jambe. Et l'une des choses qui m'enthousiasment tellement dans cette mission, c'est que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un message pessimiste d'Elon Musk fait chuter le bitcoin
Spotify se lance à l’assaut de nouveaux pays
La Macif va racheter Aviva France pour 3,2 milliards d'euros
Cdiscount lourdement sanctionné pour manquements en matière d’information de ses clients
Vaccin : la bonne nouvelle de Sanofi