PRODWARE : croissance organique de 15,9% sur neuf mois

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
PLUSFIN.BO0,100,00
^REURUSD1 725,64+31,71


(AOF) - Prodware (Euronext: ALPRO.NX - actualité) , éditeur, intégrateur et hébergeur de solutions de gestion pour les entreprises, a réalisé sur les 9 premiers mois de l'exercice 2012 un chiffre d'affaires de 94,1 millions d'euros, en hausse de 15,9% à périmètre constant. Dans un contexte de changement de dimension du groupe, la croissance de l'activité reflète "la réussite de son business-model d'éditeur-intégrateur". Elle est portée par les succès de sa gamme de logiciels sectoriels et métiers (+43,7%) ainsi que par le développement de ses ventes internationales.

Par ailleurs, Prodware poursuit l'intégration des filiales récemment acquises et la mise en oeuvre des synergies.

Afin de sécuriser le financement de sa croissance dans un contexte de marché incertain, le groupe a renforcé ses fonds propres à hauteur de 3 millions d'euros par deux augmentations de capital réservées (la première a été souscrite par ses managers pour un montant de 2,5 millions, la seconde par un investisseur historique pour 0,5 million)

Prodware a, par ailleurs, procédé à un refinancement obligataire de 3,6 millions d'euros au profit du fonds A Plus Finance (BSE: PLUSFIN.BO - actualité) pour 2,1 millions et d'Entrepreneur Venture pour 1,5 million.

Parallèlement, Prodware a opéré le remboursement d'un emprunt obligataire convertible pour 1,6 million d'euros et d'une partie de l'emprunt obligataire coté de 2008 pour 0,5 million (un précédent remboursement avait eu lieu en juin dernier pour 0,6 million)
.



AOF - EN SAVOIR PLUS


LE SECTEUR DE LA VALEUR

Informatique - SSII
Le cabinet d'études PAC a révisé ses objectifs de croissance annuelle du marché français : d'abord attendue en hausse de 0,9%, l'activité devrait finalement se contracter de 1,3% à 1,8%. Les SSII de taille moyenne, sans réelle spécialité ni valeur ajoutée, sont les plus menacées dans le contexte actuel selon la société d'études. Elles pourraient devenir des proies faciles, ce qui relancerait le mouvement de concentration du secteur. Ce mouvement a déjà repris avec l'OPA de 1,7 milliard de livres (2,1 milliards d'euros) réalisée par le groupe canadien CGI Group sur la SSII anglo-néerlandaise Logica (Dusseldorf: 393490.DU - actualité) . L'intérêt de cette opération pour le canadien, qui est l'un des principaux acteurs des technologies de l'information d'Amérique du Nord, est de renforcer sa présence en Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) . Logica est issu du mariage entre la société britannique éponyme et le néerlandais CMG.