La bourse ferme dans 8 h 15 min
  • CAC 40

    4 519,37
    -50,30 (-1,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 938,09
    -21,94 (-0,74 %)
     
  • Dow Jones

    26 659,11
    +139,16 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1686
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    1 873,60
    +5,60 (+0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    11 381,70
    -70,68 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,86
    +18,18 (+7,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    35,99
    -0,18 (-0,50 %)
     
  • DAX

    11 598,07
    0,00 (0,00 %)
     
  • FTSE 100

    5 541,84
    -39,91 (-0,72 %)
     
  • Nasdaq

    11 185,59
    +180,72 (+1,64 %)
     
  • S&P 500

    3 310,11
    +39,08 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    22 977,13
    -354,81 (-1,52 %)
     
  • HANG SENG

    24 073,72
    -512,88 (-2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2936
    +0,0012 (+0,10 %)
     

'Les produits bio ne sont pas forcément naturels ou écologiques' : un cadre dénonce les impostures du secteur

·2 min de lecture

La consommation de produits bio explose en France : en 20 ans, les ventes ont été multipliées par dix. Le marché du bio représentait ainsi 11 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2019, selon une étude Xerfi, soit 5% de la consommation alimentaire totale des ménages. Et ces chiffres ne font que croître. Après une hausse de +15,7% en 2018, le marché du bio a encore progressé de +14% en 2019. Une croissance folle qui aiguise les appétits des acteurs de l'agroalimentaire. Si l'appétence est plus que jamais là pour le consommateur, tout est-il pour autant vert au royaume du bio ?

Christophe Brusset, cadre dans l'agroalimentaire depuis 27 ans et désormais en charge de l'achat de produits pour les animaux, a choisi de dénoncer les dérives du bio dans un livre paru en octobre 2020, intitulé "Les imposteurs du bio". Il n'en est à son coup d'essai. Dans deux précédents ouvrages, ce repenti du 'food-business' dénonçait déjà les limites et les arnaques institutionnalisées de l'industrie agroalimentaire, notamment sur la qualité des produits vendus. Consommateur de bio depuis de nombreuses années, Christophe Brusset a voulu expliquer qu'il ne faut pas forcément "acheter les yeux fermés" les produits bio et que la prudence s'impose pour "savoir déchiffrer ce que cachent les belles étiquettes vertes".

A lire aussi - Voici les produits que les Français achètent le plus en bio

Dans son ouvrage, il a souhaité "pointer du doigt ceux qui ont perçu dans le bio rien d'autre qu'un nouveau marché florissant, une façon de faire du profit en surfant sur une tendance", ceux qu'ils nomment donc les "imposteurs du bio". Nous l'avons interviewé à l'occasion de la sortie de son livre :

Business Insider France : C'est quoi le problème aujourd'hui avec le bio ?

Christophe Brusset : En fait il n'y pas un seul problème, mais il y a beaucoup de problèmes avec le bio. Aujourd'hui, les règlements européens ne définissent pas correctement un produit bio. On fait référence au naturel, on fait référence (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Action teste un nouveau type de magasin, deux fois plus grand
Le label du groupe de K-pop BTS devient un poids lourd de la Bourse coréenne à peine introduit
Les masques vendus en supermarchés protègent (un peu) moins bien que ceux des pharmacies
Decathlon ouvre un véritable magasin à l'intérieur d'un hypermarché Auchan
Mediapro se met sous la protection du tribunal de commerce, laissant craindre le pire pour le foot français