La bourse ferme dans 7 h 10 min
  • CAC 40

    6 342,50
    +43,86 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0685
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    1 845,30
    -1,00 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    27 711,57
    -351,13 (-1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    652,98
    -18,02 (-2,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,12
    +0,79 (+0,72 %)
     
  • DAX

    14 090,38
    +82,45 (+0,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 534,57
    +11,82 (+0,16 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 095,54
    -75,73 (-0,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2565
    -0,0013 (-0,11 %)
     

"Quand on produit à bas prix, il ne faut pas s'étonner" : l'actrice porno Nikita Bellucci dénonce les violences sexuelles sur les tournages

Nikita Bellucci, actrice et productrice, a dénoncé les violences sexuelles dont sont victimes certaines professionnelles du milieu de la pornographie, alors qu'une enquête tentaculaire est en cours sur les conditions de tournage de scènes au cours desquelles des pratiques extrêmes et non consenties ont été imposées à des jeunes femmes.

"Il est important que les producteurs concernés en prennent conscience". L'actrice pornographique et productrice Nikita Bellucci, invitée sur BFMTV ce vendredi, a vivement déploré les violences sexuelles dont certaines femmes ont pu être victimes sur des tournages de films à caractère pornographique.

Jeudi, une commission d'enquête parlementaire s'est penchée sur les dérives de l'industrie pornographique. Pendant près de deux heures, les représentants des sites Dorcel et Jacquie et Michel ont été auditionnés par des sénatrices sur les conditions de tournage alors que deux enquêtes ont été ouvertes dans le cadre de l'affaire "French Bukkake", pour viol, proxénitisme et traite d'êtres humains.

Sur BFMTV, Nikita Bellucci déplore l'essor de "la pornographie amatrice", et appelle à "réglementer tout ça".

"Quand on paye des tournages à bas prix, il ne faut pas s'étonner qu'il y ait des dérives", a-t-elle déclaré sur notre antenne.

Dans le porno amateur selon elle, "il n'y a absolument pas de cadre donc bien sûr ça peut engendrer beaucoup beaucoup de dérives".

"Aucun mea culpa n'a été fait"

Interrogée sur la violence du milieu, l'actrice raconte une scène qui l'a marquée personnellement un jour. "C'était une scène hétéro, et le descriptif de la scène c'était 'Nikita abusée par telle et telle personne'. Ça pour moi c'est de la violence pure et simple".

"J'ai réussi à la faire retirer même si elle a quand même tourné pendant 10 ans. La violence pour moi, c'est ne pas reconnaître ses torts, minimiser les faits. Quand on voit dans une audition au Sénat, qu'un distributeur ne connaissait même pas le dossier, ça je trouve que c'est très violent. La moindre des choses, ça serait que les différents réalisateurs concernés fassent un mea culpa aux victimes, et ça ça n'a toujours pas été fait".

Au final, Nikita Bellucci appelle donc à davantage de réglementation dans le milieu de l'industrie du porno. "Je pense qu'on peut pratiquer des scènes dites 'hard' tout en travaillant dans le respect. L'un n'empêche pas l'autre".

Dans l'enquête en question, douze personnes ont pour l'heure été mises en examen pour des violences sexuelles perpétrées sur de jeunes actrices lors de tournages où des pratiques extrêmes et non consenties leur ont été imposées.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Façon Sexe - Ovidie : " La sodomie non consentie, c’est du viol techniquement"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles