La bourse ferme dans 3 h
  • CAC 40

    5 804,35
    -26,30 (-0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 688,09
    -16,76 (-0,45 %)
     
  • Dow Jones

    30 924,14
    -345,96 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1926
    -0,0053 (-0,44 %)
     
  • Gold future

    1 693,00
    -7,70 (-0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    40 262,71
    -1 500,61 (-3,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    961,41
    -25,80 (-2,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,27
    +1,44 (+2,26 %)
     
  • DAX

    13 970,42
    -85,92 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    6 658,59
    +7,71 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    12 723,47
    -274,33 (-2,11 %)
     
  • S&P 500

    3 768,47
    -51,25 (-1,34 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3810
    -0,0084 (-0,60 %)
     

Production du vaccin Pfizer par Sanofi : "C'est une manière de redorer leur blason", estime l'économiste Carine Milcent

franceinfo
·1 min de lecture

La production par Sanofi du vaccin développé par Pfizer "est une manière de redorer leur blason et d'améliorer leur image", a déclaré mercredi 27 janvier sur franceinfo Carine Milcent, chercheuse au CNRS, professeure associée à l’École d’économie de Paris, spécialiste de la santé. Elle estime qu'avec cette collaboration le laboratoire français peut "apprendre des choses sur les chaînes de distribution qui pourront potentiellement lui être utile lorsque l'un de ses vaccins ou les deux seront prêts".

franceinfo : Sanofi va participer à la production du vaccin Pfizer. Peut-on dire que le laboratoire français n'avait pas le choix étant donné son retard dans la course au vaccin ?

Carine Milcent : Ils ont toujours le choix. C'est une décision qui est particulière. Ca joue sur leur image quelque part, en prenant en compte les tests de vaccins qui ne sont pas aussi prometteurs que ce qu'ils attendaient, C'est une manière de redorer leur blason et d'améliorer leur image. C'est une situation complètement gagnante pour tout le monde, c'est à saluer puisque c'est une initiative qu'on n'avait pas encore vue jusqu'à maintenant. C'est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi