La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 939,01
    -119,51 (-0,34 %)
     
  • Nasdaq

    14 737,28
    +76,70 (+0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1822
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 964,94
    +1 864,44 (+5,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    941,49
    +11,56 (+1,24 %)
     
  • S&P 500

    4 397,73
    -3,73 (-0,08 %)
     

Production de pétrole: le torchon brûle entre les membres de l'Opep+

·2 min de lecture

Les 23 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se réunissent ce lundi 5 juillet après un désaccord autour de la production de pétrole à compter du mois d'août. Les Émirats arabes unis ont jugé "injuste" la proposition de prolonger l’accord jusqu'à fin 2022 sans augmenter son quota de production.

Les 23 membres de l'Opep+, qui s'étaient quittés vendredi , vont tenter lundi de débloquer l'impasse et de trouver un accord sur leur production d'or noir à partir d'août. Parviendront-ils à calmer la grogne des Emirats, qui ont dénoncé dimanche un projet d'accord "injuste"?

Voilà la principale question du sommet ministériel, qui doit reprendre par visioconférence à 13H00 GMT (15H00 à Paris et à Vienne, au siège du cartel), entre les membres de (Opep) et leurs dix alliés.

Un plan est sur la table: celui d'augmenter chaque mois la de 400.000 barils par jour entre août et décembre, soit un total de 2 millions de barils quotidiens remis sur le marché d'ici la fin de l'année.

Cette stratégie s'inscrit dans ce qui a fait la force de la politique du cartel depuis le mois de mai: rouvrir petit à petit le robinet d'or noir après l'avoir serré de manière très forte au début de la pandémie face à une demande moribonde.

Avec un certain succès au niveau des prix, du point de vue des vendeurs: les deux références du pétrole brut, le Brent et le WTI, oscillent aux alentours de 75 dollars, une hausse impressionnante de 50% depuis le 1er janvier, et du jamais vu depuis octobre 2018.

Si un consensus a semblé se dessiner sur cette proposition, c'est en revanche une extension de l'accord jusqu'à fin 2022 qui coince.

Lire aussi

Demande d'équité

L'alliance Opep+ s'était engagée en avril 2020, au moment où la première vague de frappait durement la demande d'or noir, à retirer volontairement du marché 9,7 millions de barils par jour puis à les réintroduire progressivement d'ici à la fin du mois d'avril 2022.

Mais cette échéance paraît désormais courte au rythme actuel de réouverture des vannes, plusieurs fois ralenti devant les soubresauts de la crise sanitaire: l'alliance laisse encore sous terre ce mois-ci 5,8 millions de barils chaque jour. D'où un étalement envisagé jusqu'à décembre 2022, une option qui inquiète Abou Dhabi.

"Les Emirats sont prêts à prolonger l'accord si nécessai[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles