La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 931,44
    -60,08 (-0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,2089
    -0,0066 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 830,60
    -20,80 (-1,12 %)
     
  • BTC-EUR

    29 951,29
    -1 189,61 (-3,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    693,81
    -41,34 (-5,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,23
    -1,34 (-2,50 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    13 078,61
    -34,03 (-0,26 %)
     
  • S&P 500

    3 784,04
    -11,50 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3591
    -0,0100 (-0,73 %)
     

Producteur tabassé par des policiers : Emmanuel Macron dénonce une "honte"

·2 min de lecture

Emmanuel Macron a dénoncé vendredi le passage à tabac d'un producteur par plusieurs policiers à Paris et demande au gouvernement d'agir contre les discriminations. 

«Les images que nous avons tous vues de l’agression de Michel Zecler sont inacceptables. Elles nous font honte». Emmanuel Macron s'est exprimé vendredi soir sur la diffusion d'une vidéo par le site Loopsider sur laquelle on voit Michel Zecler, un producteur de musique, se faire tabasser à l'entrée de son studio de musique par des fonctionnaires de police, le 21 novembre à Paris.

«La France ne doit jamais se résoudre à la violence ou la brutalité, d’où qu’elles viennent. La France ne doit jamais laisser prospérer la haine ou le racisme», complète le président de la République alors que Michel Zecler a déclaré qu'il avait été traité de «sale nègre» pendant qu'il était roué de coups. «Je crois en la République exemplaire : une police exemplaire avec les Français, des Français exemplaires avec les forces de l’ordre comme avec tous les représentants de l’autorité publique», a-t-il ajouté, écrivant qu'il n'accepterait «jamais les violences perpétrées envers nos policiers et nos gendarmes, tous ceux qui portent l’uniforme».

A lire aussi :Producteur tabassé : il a aussi été frappé dans la rue par les policiers, selon une nouvelle vidéo

Il attend des policiers le respect de la loi. «Je n’accepterai jamais que la violence gratuite de quelques-uns entache le professionnalisme de femmes et d’hommes qui, au quotidien, assurent notre protection avec courage», écrit-il, rappelant que «le respect des valeurs de la(...)


Lire la suite sur Paris Match