Marchés français ouverture 3 h 48 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 634,43
    +88,25 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2165
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 473,38
    +82,12 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    26 080,31
    -713,00 (-2,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    638,67
    -8,65 (-1,34 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Producteur passé à tabac par des policiers : "Ces images font mal", certains policiers "ont sali notre institution, notre image", réagit le syndicat SCSI

franceinfo
·1 min de lecture

"Ces images font mal à tous les policiers qui exercent un beau métier et sont à la fois tristes et en colère. Ils sont blessés dans leur corps, car certains de leurs collègues ont sali notre institution, ont sali notre image", a réagi vendredi 27 novembre sur franceinfo, Christophe Rouget, secrétaire général du syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI), après le passage à tabac d'un producteur de musique noir, Michel Zecler, par des policiers dans le 17e arrondissement de Paris samedi.

Parmi les quatre policiers en garde à vue, trois le sont pour 'violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique, en réunion, avec arme et à caractère raciste'. Mais pour Christophe Rouget, "il n'y a pas de racisme structurel au sein de la police. Il n'y a pas de racisme systémique".

franceinfo : Que pensez-vous de ces images d'un producteur noir passé à tabac par des policiers ?

Christophe Rouget : Vous savez, ces images font mal à tous les policiers qui exercent un beau métier et qui sont à la fois tristes et en colère. Ils sont blessés dans leur corps, car certains de leurs collègues ont sali notre institution, notre image, et je le dis clairement, le racisme et les violences illégitimes n'ont pas leur place parmi nos rangs. Ces (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi