Publicité
Marchés français ouverture 6 h 36 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 948,95
    +48,93 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,0866
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 823,85
    +719,10 (+1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 494,74
    +10,55 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Proche de Brigitte Macron agressé à Amiens : Emmanuel Macron dénonce « l’inqualifiable » et « l’inacceptable »

Emmanuel Macron, ici en visite à l’Institut Curie le 16 mai 2023, a dénoncé l’agression de son petit-neveu survenue à Amiens en marge d’une casserolade
Emmanuel Macron, ici en visite à l’Institut Curie le 16 mai 2023, a dénoncé l’agression de son petit-neveu survenue à Amiens en marge d’une casserolade

AMIENS - Une actualité amiénoise qui a éclipsé l’actualité européenne, ce mardi 16 mai. Présent à Reykjavik pour participer au Sommet du Conseil de l’Europe, le chef de l’Etat a été invité à réagir à l’agression du petit-neveu de Brigitte Macron, Jean-Baptiste Trogneux 39 ans, la veille, en marge d’une casserolade à Amiens. Les faits se sont déroulés devant la chocolaterie familiale et ont été unanimement condamnés par la classe politique.

« Il a été agressé parce qu’il est notre petit-neveu », a de son côté cinglé Emmanuel Macron lors d’un point presse. « Aucune agression ne se justifie en société (..) Quand vous êtes agressé simplement parce que vous êtes un proche de quelqu’un qui a des responsabilités, c’est inacceptable », a-t-il ajouté.

Les agresseurs l’ont frappé à la tête, aux bras et aux jambes, injuriant « le président, son épouse et notre famille », avant de prendre la fuite quand trois voisins sont intervenus, a raconté à l’AFP son père, Jean-Alexandre.

« Nous avons eu l’occasion hier soir, dès que nous avons appris cela, avec mon épouse, d’avoir notre petit-neveu en ligne. Il venait d’être agressé. Évidemment je lui ai dit, et je le redis ici à toute la famille, notre soutien et notre affection (...) Il a été confronté à la brutalité, et à la violence, et à la bêtise. Avec beaucoup de courage ce jeune papa s’est interposé pour protéger sa boutique et il a encore aujourd’hui des examens à faire. Je souhaite qu’il soit complètement rétabli », a également déclaré Emmanuel Macron, ajoutant que l’affaire était désormais dans les mains de la justice.

PUBLICITÉ

« En tant qu’oncle je considère ces actions comme absolument inacceptables, et tant que président de la République, elles sont inqualifiables », a-t-il dit.

Un peu plus tôt dans la journée, Brigitte Macron avait de son côté tancé « la lâcheté, la bêtise et la violence » des agresseurs de son petit-neveu

À voir également sur Le HuffPost :

Impôts : ce que cachent les 2 milliards d’euros de baisse promis par Macron

Juan Branco publie un livre sur Cyril Hanouna (et ça s’annonce piquant)