La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 173,24
    -228,77 (-0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,2089
    -0,0097 (-0,80 %)
     
  • Gold future

    1 716,10
    -59,30 (-3,34 %)
     
  • BTC-EUR

    40 022,28
    -2 342,84 (-5,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    970,58
    +37,44 (+4,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,22
    -1,31 (-2,06 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 277,93
    +158,50 (+1,21 %)
     
  • S&P 500

    3 839,71
    +10,37 (+0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3936
    -0,0077 (-0,55 %)
     

Le prochain haut de gamme Citroën sera... "made in China"

·2 min de lecture

EXCLUSIF - La prochaine grande Citroën, qui arrivera à la fin de l'année, sera produite à Chengdu, en Chine. Y compris pour le marché européen. Comme la nouvelle DS9. Un pari commercial difficile.

Le haut de gamme automobile français devient "made in China". La prochaine grande Citroën, livrable fin 2021, sera produite à Chengdu, dans le centre de la Chine, selon nos informations. Y compris pour le marché européen. Les quelques dizaines de milliers d’unités prévues annuellement sont insuffisantes pour envisager une fabrication dans deux usines sur deux continents. Or, selon les prévisions de la marque aux chevrons, une grosse part des débouchés de cette voiture sera… en Chine. L’Europe recevrait 15-20.000 exemplaires par an seulement (d'après nos sources) de cette lointaine et luxueuse remplaçante de la C5 (interrompue en 2017 en France). Citroën ne fait que copier la recette de DS, dont la dernière (livrable en juin-juillet prochain pour un tarif de 47.700 à 80.000 euros) sera aussi exclusivement assemblée en Chine, à Shenzhen. DS espérait, au moment de la finalisation du projet il y a deux ans, en produire 30.000 unités par an dès 2022, dont le tiers destiné à l’Europe. Mercedes écoule pour sa part 418.000 et 440.000 C par an (en 2019, avant la crise)!

Un pari commercial délicat

Logique sur le plan industriel, ce choix de PSA (devenu Stellantis en fusionnant avec Fiat Chrysler) est toutefois périlleux commercialement. En Europe, notamment dans l’Hexagone, ça aura du mal à passer: le luxe et le raffinement à la française importés de Chine! Et Citroën comme DS risquent de se fermer le marché de la haute administration et des pouvoirs publics tricolores, qui auront du mal à justifier l’achat de véhicules produits dans l’ex-Empire du milieu. Certes, PSA explique que Volvo produit aussi exclusivement en Chinepour le monde entier. Mais l’image de la marque suédoise est autrement plus solide en haut de gamme. Et la S90 est loin d'être un modèle phare de la firme de Göteborg. Elle n’est d’ailleurs plus importée en France.

La décision de fabriquer les prochains hauts de gamme en Chine a été prise par PSA lorsque celui-ci misait encore beaucoup sur le marché chinois[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi