La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 538,44
    +357,26 (+0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Ce processeur universel peut décoder n’importe quel contenu !

·2 min de lecture

Une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de l’université de Boston aux États-Unis, ainsi que l’université nationale d'Irlande à Maynooth, viennent de mettre au point un nouveau processeur qui devrait contourner la nécessité d’une puce spécialisée pour corriger les erreurs dans chaque type de transmission d’informations.

Lorsque des données sont envoyées à travers un réseau, des perturbations électromagnétiques peuvent corrompre les informations. Les données sont donc encodées, pour ensuite être décodées au moment de la réception par un algorithme qui pourra utiliser ce code pour rectifier les bugs. Toutefois, ces calculs complexes nécessitent généralement une puce dédiée, différente pour chaque type de réseau.

Un processeur qui devine le type d’interférences

Ce nouveau processeur est basé sur un algorithme nommé « Grand » (Guessing Random Additive Noise Decoding), qui fonctionne de manière inverse aux systèmes habituels. Il devine quel type d’interférences les données ont pu rencontrer, et génère un bruit pour le soustraire au signal et voir s’il correspond à un code connu. Cette puce intègre une architecture à trois niveaux capables de générer un bruit simple et deux autres bruits plus complexes, et qui fonctionnent en parallèle.

Cette approche permet à la puce de pouvoir traiter n’importe quel type de codage, à condition d’avoir une table de correspondances pour les codes. Elle est rapide et n’ajoute qu’un délai d’une microseconde pour un code 128 bits. Ce processeur supprimerait le besoin d’une puce spécialisée pour chaque code, et permettrait des innovations dans ce domaine puisqu’il pourrait s’adapter à de nouveaux codes. Il devrait également améliorer les performances pour la transmission de données dans les domaines des jeux vidéo, de celui de la réalité augmentée et virtuelle, des réseaux 5G et des objets connectés.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles