Publicité
La bourse ferme dans 8 h 8 min
  • CAC 40

    7 613,03
    -15,77 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 910,71
    -4,76 (-0,10 %)
     
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0730
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 344,90
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 049,89
    -73,13 (-0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 394,84
    +57,09 (+4,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,31
    -0,26 (-0,32 %)
     
  • DAX

    18 115,12
    -16,85 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    8 172,65
    -18,64 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    18 405,92
    +490,37 (+2,74 %)
     
  • GBP/USD

    1,2719
    +0,0010 (+0,08 %)
     

Vers un procès historique ? La justice américaine s'attaque au monopole de Google

ANNEGRET HILSE

Google est jugé à Washington pour contournement des règles de concurrence. Alors que Google argumente sur son efficacité, la justice l'accuse d'avoir payé pour privilégier son moteur de recherche. Ce procès en deux phases déterminera si Google a violé les lois antitrust et quelles mesures correctives appliquer.

Le procès de Google s'est ouvert mardi 12 septembre 2023 devant la justice fédérale à Washington. Les autorités américaines accusent le groupe d'avoir contourné les règles de la concurrence pour s'assurer une situation quasi monopolistique sur les recherches sur internet. Le département de la Justice devrait détailler comment Google a versé des milliards de dollars chaque année à des fabricants d'appareils connectés, comme Apple, des opérateurs mobiles comme AT&T ou des concepteurs de navigateurs comme Mozilla pour s'assurer que son moteur de recherche soit privilégié.

Google est-il plus rapide et plus efficace que ses compétiteurs ?

La défense de Google est simple : la compagnie assure que sa position dominante sur le marché est uniquement due au fait que son moteur de recherche est plus rapide et plus efficace que ceux de ses compétiteurs. Et qu'il est gratuit. Les avocats du géant des technologies entendent mettre en avant pendant le procès le fait que les consommateurs sont libres de supprimer l'application Google de leur appareil mobile, ou d'opter pour un moteur de recherche alternatif, comme Bing de Microsoft, Yahoo ou DuckDuckGo. Ils vont soutenir que s'ils ne le font pas, c'est parce qu'ils sont satisfaits des prestations de Google.

Lois "antitrust"

Le procès devrait durer dix semaines et se décomposera en deux phases. Pendant la première, le juge Amit Mehta devra déterminer si Google a violé les lois "antitrust" dans sa gestion des recherches et de la publicité liée aux recherches. S'il juge Google coupable de pratiques anticoncurrentielles, le magistrat devra ensuite décider du meilleur moyen d'y mettre fin, soit simplement en ordonnant à la compagnie de renoncer à ces pratiques, soit en ordonnant à Google de vendre une partie de ses activités.

PUBLICITÉ

C'est la piste qui semble privilégiée par l'administration Biden, qui estime dans sa plainte qu'un "allègement structurel" est sans doute nécessaire, sans en préciser la nature. L'issue du procès pourrait avoir de [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi