La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 605,37
    -219,74 (-1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Procès du drame de Millas : « Je ne sais plus ce qui est réel »... Les douloureux témoignages des survivants

Compte REndu - Ce mardi matin, cinq survivants de l’accident de Millas âgés de 11 à 13 ans au moment de l’accident sont venus raconter au tribunal les derniers instants de leur vie d’enfant, leurs traumatismes, leurs souvenirs et leurs cauchemars

Sa robe finit juste sur son genou gauche. « Genou » au singulier, car depuis cet après-midi de décembre 2017 et l’accident de car de Millas (Pyrénées-Orientales), Alicia porte une prothèse intégrale en guise de jambe droite. « Ce jour-là, je suis devenue adulte en moins de deux minutes J’ai perdu mon enfance, ma maison, mes amis », a résumé Alicia, face au tribunal et qui « fêtera » ses 18 ans dans quelques semaines. Une « chance » que n’ont pas eue six de ses camarades, décédés dans la collision entre le car et un train survenu sur un passage à niveau.

Au lendemain de l’ouverture à Marseille du procès de Nadine Oliveira, la conductrice du car poursuivie pour homicides involontaires, la matinée de ce mardi était consacrée aux témoignages des enfants survivants. Cinq d’entre eux ont fait le déplacement, prêts à prendre la parole. Alicia est venue en train. Elle précise également à la présidente du tribunal Céline Ballérini, qui tente de saisir l’ampleur des traumatismes subis, reprendre le car. Parce que de traumas, il en fut longuement question.

« Je ne sais plus ce qui est réel, ce qui ne l’est pas »

« Amnésie partielle des faits », a noté le médecin au suj(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Formule 1 : Bonne nouvelle, le Grand Prix de Monaco est confirmé pour la saison 2023
Espace : Un projet de balcon à 35 km d’altitude à l’étude chez deux entreprises françaises
Plus de 85 % des conducteurs roulent seuls dans leur voiture, selon Vinci