Publicité
La bourse ferme dans 7 h 24 min
  • CAC 40

    7 534,85
    +31,58 (+0,42 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 873,22
    +34,08 (+0,70 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0705
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • Gold future

    2 332,90
    -16,20 (-0,69 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 833,75
    -31,18 (-0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 387,00
    -1,16 (-0,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,40
    -0,05 (-0,06 %)
     
  • DAX

    18 076,35
    +74,33 (+0,41 %)
     
  • FTSE 100

    8 166,94
    +20,08 (+0,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 945,51
    +3,73 (+0,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,2672
    -0,0014 (-0,11 %)
     

Procès de Donald Trump : l'ex-président américain va-t-il finir en prison ?

CHARLY TRIBALLEAU / POOL / AFP

Un scénario inédit pourrait se réaliser : un ancien président américain risque la prison. Donald Trump est le premier ancien chef d'Etat américain à être jugé au pénal. Après six semaines de procès, les plaidoiries de la défense et de l’accusation se sont achevées mardi 28 mai au tribunal de Manhattan (New York). Depuis mercredi, les jurés de l’affaire Stormy Daniels délibèrent pour savoir si, oui ou non, Donald Trump a falsifié des documents comptables. Le verdict, qui pourrait bien faire basculer la campagne de l'élection présidentielle américaine du 5 novembre 2024, est attendu très prochainement. Les 12 membres du jury, cinq femmes et sept hommes citoyens de New York, ont commencé à délibérer à huis clos mercredi. Ils ont travaillé pendant trois heures à l’aide de leurs notes, prises au cours des longues semaines du procès, et un ordinateur portable contenant les preuves du dossier.

La défense requiert un «verdict de non-culpabilité» et exige qu’il soit «vite fait, bien fait». L’avocat de Donald Trump, Todd Blanche, estime que dans cette affaire, «il n’y avait pas d’intention de frauder et aucun complot pour influencer» l’élection américaine de 2016. Il a mis en garde les membres du jury contre la tentation de transformer leur verdict en un «référendum» pour ou contre l’ex-président américain. «Vous avez pour obligation de mettre de côté (vos) opinions personnelles qu'elles soient favorables ou contre l'accusé», a rappelé le juge du tribunal de Manhattan, Juan Merchan, aux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment décrocher votre crédit immobilier, SFR perd des clients… L'actu éco en 120 secondes
Fissure dans le cockpit d’un Boeing : une classe de CM2 raconte
Tabac : le prix du paquet de cigarettes pourrait-il passer à 25 euros ?
Entreprises : gare à cette «arnaque au président» !
Guerre en Ukraine : la France va-t-elle franchir toutes les «lignes rouges» ?