La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 065,26
    -1 109,31 (-2,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Procès pour corruption, avenir politique: Benjamin Netanyahu entre deux feux

·2 min de lecture

Benjamin Netanyahu est face à deux enjeux majeurs : le début de son procès pour corruption, fraude et abus de confiance et son éventuelle nomination pour former une nouvelle coalition parlementaire. Benjamin Netanyahu n’est pas certain de rester Premier ministre.

Le grand jour est arrivé. Le procès de commence. Après nombres de reports, le premier témoin est entendu ce lundi 5 avril. L’actuel Premier ministre israélien . Ce témoin est Ilan Yeshoua, ancien directeur du site d’informations Walla. Ce site appartient au groupe de télécommunications Bezeq, impliqué dans le dossier 4000, une affaire dans laquelle Netanyahu est accusé de corruption de médias. Ce témoin et bien d’autres doivent évoquer 315 cas où durant quatre ans, le Premier ministre a demandé aux médias un compte-rendu positif de ses actions et négatif de celles de ses adversaires politiques. La Procureur, Liat Ben Ari, a ouvert le procès en déclarant que Netanyahu "avait abusé de son pouvoir pour accorder des avantages illégaux en coordination avec les principaux médias pour promouvoir ses intérêts personnels".

Parmi les centaines de témoins qui seront entendus trois jours par semaine au cours de ce procès qui devrait durer de un à trois ans, il y aura notamment de nombreuses personnalités telles que l’ancien chef du Mossad Tamir Pardo, l’ancien ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis Ron Dermer, l’ancien conseiller de sécurité nationale Ouzy Arad ainsi que le Président du Congrès juif mondial Ron Lauder.

Manifestants anti-Netanyahu devant le tribunal de district de Jérusalem ce lundi 5 avril 2021 (crédit: AFP)

Montrer qu'il continue à gérer le pays

En dépit de l’importance symbolique de ce premier témoignage, le Tribunal de Jérusalem a accepté que Benjamin Netanyahu n’assiste qu’au début de l’audience et l’a dispensé d’écouter le témoignage d’Ilan Yeshoua. Un point gagnant pour le Premier ministre israélien, soucieux de montrer et n’est en rien distrait de cette tâche par son procès, pourtant vital pour lui. S’il est condamné, il ira, en principe, en prison.

Or, ce lundi, Netanyahu joue aussi son avenir politique immédiat. En effet, le Président de l’Etat, Réouven Rivlin, a commencé ses consultations avec les différents leaders de partis politiques afin de confi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi