La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 271,04
    +102,95 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    13 496,30
    -45,82 (-0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    26 170,30
    -841,03 (-3,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1142
    -0,0103 (-0,91 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    32 649,77
    -1 787,32 (-5,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    831,33
    +11,83 (+1,44 %)
     
  • S&P 500

    4 351,86
    +1,93 (+0,04 %)
     

Procès du 13-Novembre : qui était Oussama Atar, le cerveau des attentats ?

·1 min de lecture

Commanditaire et superviseur des attaques de 2015 à Paris et de 2016 à Bruxelles, Oussama Atar a joué un rôle clé au sein de l'Etat islamique. Selon l'avocat général, il était "la figure centrale qui fait le lien entre toutes les personnes importantes de ce dossier". A la tête de la cellule des opérations extérieures de Daech, ce belge a notamment fait trois séjours en zone irako-syrienne. Un enquêteur belge est revenu sur son parcours lors du procès des attentats du 13-Novembre

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Mis en examen en Belgique mais pas incarcéré

En 2003, il combat avec les insurgés irakiens après l’invasion du pays par les Américains. Il n'a alors que 19 ans. Il y rencontre le futur numéro deux de Daech, puis est arrêté et passe huit ans en prison, dont un séjour à Abou Ghraib, où il dira avoir été torturé. Pendant ce temps-là, en Belgique, sa famille mène une campagne médiatique pour le faire rapatrier car il est soi-disant "gravement malade", mais les autorités belges n’interviennent pas.

 

LIRE AUSSI - Procès du 13-Novembre : l'ancien chef de la DGSE fait son mea culpa

Recruté comme indic ? 

Il est mis en examen à son retour, mais pas incarcéré. "Et pourquoi lui avoir refait un passeport ?",  a demandé un avocat de parties civiles. "Je n’appartiens pas au ministère des affaires étrangères", a éludé l'enquêteur belge, avec désinvolture. Cette question est pourtant centrale car Oussama Atar est reparti en Syrie en 2013, d’où ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles