La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 320,64
    -616,40 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 240,29
    -385,77 (-2,83 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0062 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    25 987,17
    -790,88 (-2,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    631,98
    -7,94 (-1,24 %)
     
  • S&P 500

    3 747,71
    -101,91 (-2,65 %)
     

Prix du pétrole: malgré des incertitudes, un rebond est attendu en 2021

·2 min de lecture

Après une année 2020 des plus moroses marquée par un krach pétrolier au printemps, les prix devraient repartir légèrement à la hausse en 2021 selon la plupart des analystes. Mais des zones d'ombre planent encore sur le marché.

2021 doit être l'année du rebond des cours pétroliers prédisent en chœur les analystes. Après une année noire marquée par une chute de la demande liée , les voyants sont en train de passer au vert assurent la plupart des grands cabinets de conseil du secteur. Ainsi, pour les experts de MUFG, la consommation mondiale d'or noir pourrait revenir dès l'été prochain à son niveau d'avant la pandémie de Covid-19, soit 100 millions de barils par jour. Une prévision légèrement plus optimiste que celle de l'Agence internationale de l'énergie qui table sur une consommation moyenne de 96 millions de barils quotidiens en 2021 -soit cinq millions de plus qu'en 2020.

Hausse des prix à la pompe

Les analystes envisagent également un rebond des prix. MUFG parie par exemple sur un Brent (référence européenne) à 58 dollars en moyenne en 2021, contre 38 dollars en 2020, et à 64 dollars en fin d'année prochaine. De son côté, RBC Capital Markets se montre également optimiste en annonçant une "légère hausse" des prix par rapport à leur niveau actuel -le Brent évolue à 51 dollars et le WTI américain à 48 dollars soit une hausse de plus de 15% en un mois et demi. Un mouvement haussier qui se répercute logiquement sur les prix à la pompe puisque selon des chiffres officiels français publiés le 28 décembre 2020, les carburants ont continué d'augmenter. Le gazole, carburant le plus vendu dans le pays, vaut ainsi 1,2673 euro par litre en moyenne, en hausse de 0,58 centime par rapport à la semaine précédente. Quant au super sans plomb 95, il s’est pour sa part vendu à 1,3622 euro, en progression de 0,43 centime sur une semaine.

Symbole de cette conjoncture plus favorable: la consommation de carburants est presque revenue à la normale en Amérique du Nord et en Europe. Et les ventes d'essence et de gazole ont retrouvé leur niveau du début de l'année en Chine et au Japon. En Inde, Indian Oil annonce que ses raffineries tournent à plein régime. Quant aux excédents colossaux qui se se sont constitués [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi