Marchés français ouverture 1 h 19 min

Le prix du pétrole a flambé en 2019, malgré des turbulences

Le baril de pétrole a fait sensation en 2019, malgré la persistance des tensions sur le front du commerce, une demande apathique et une production américaine record. Par rapport à début janvier, le Brent et le WTI ont pris respectivement 23% et 34,5%. La hausse s'explique en partie par un effet de calendrier, après un effondrement des cours en toute fin d'année 2018. Les deux types de barils restent en revanche environ 20% en dessous du cours atteint il y a treize mois, lorsqu'ils s'échangeaient au plus haut niveau depuis 2014.

Selon Lukman Otunuga, analyste pour FXTM, cette année 2019 aura été marquée par "les tensions géopolitiques, les rebondissements concernant le commerce entre les Etats-Unis et la Chine, la hausse de la production de schiste américain et les inquiétudes sur un ralentissement de la croissance mondiale". Ce dernier point a été illustré par la demande de pétrole qui a été, cette année, "la plus faible en presque une décennie", a-t-il ajouté. Point d'orgue de 2019, une attaque sur des installations pétrolières saoudiennes à la mi-septembre a réduit de moitié la production du pays, faisant bondir les cours de presque 15% en une seule journée, un mouvement qui n'avait pas été observé depuis décembre 2008 pour le WTI et depuis le début de la compilation des données de Bloomberg qui remonte jusqu'à 1988 pour le Brent.

>> A lire aussi - Pétrole, taux d’intérêt, Bourse… 10 prévisions chocs de Saxo Bank pour 2020

Les prix sont ensuite rapidement retombés face au retour des inquiétudes sur un surplus d'or noir et tandis que la production saoudienne revenait à la normale. Mais "l'optimisme sur un accord commercial de +phase un+ entre les Etats-Unis et la Chine, couplé à une baisse plus importante que prévu de la production de l'Opep, a ensuite soutenu" les cours, les faisant récemment revenir à des niveaux plus vus depuis l'attaque, a rappelé M. Otunuga.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés

Le 6 décembre, les membres de l'Organisation des

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla : une enquête ouverte après un crash mortel
Nord : une bière contrainte de changer de nom ?
Nice : l'énorme coup de gueule d'un restaurateur contre les clients qui ne viennent pas
Emploi : et si on augmentait les salaires pour doper la croissance et réduire la dette ?
Tesla, le géant de la voiture électrique, devrait décevoir : le conseil Bourse du jour