La bourse ferme dans 6 h 38 min
  • CAC 40

    6 691,31
    -5,65 (-0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 955,16
    -1,37 (-0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 947,10
    -482,78 (-1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0498
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    1 784,40
    +3,10 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    16 205,57
    -424,39 (-2,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,31
    -9,91 (-2,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,34
    +0,41 (+0,53 %)
     
  • DAX

    14 448,01
    +0,40 (+0,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 557,29
    -10,25 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 239,94
    -221,56 (-1,93 %)
     
  • S&P 500

    3 998,84
    -72,86 (-1,79 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2181
    -0,0013 (-0,11 %)
     

Les prix du pétrole en baisse, plombés par les craintes en Chine

vichie81/Adobe Stock

Plombés par les craintes liées à la situation en Chine, les prix du pétrole reculaient ce lundi 31 octobre. Vers 10h30 GMT (11h30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, baissait de 1,48% à 94,35 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison le même mois, perdait 1,60% à 86,49 dollars. "Après deux semaines consécutives de gains soutenus par les exportations record de pétrole américain la semaine dernière, le Brent et le WTI sont sous pression", commente Victoria Scholar, de Interactive Investor.

"Les restrictions Covid-19 en Chine s'élargissent, ce qui suscite des inquiétudes quant au ralentissement de la demande de la deuxième économie mondiale" et grande consommatrice de pétrole, poursuit l'analyste. La Chine est la dernière grande économie à appliquer une politique anti-Covid rigoureuse, qui implique des confinements à répétition, des tests de la population plusieurs fois par semaine et de longues quarantaines. Et ce, "malgré son impact négatif sur l'économie chinoise, avec des signes clairs d'un ralentissement qui se dessine déjà", insiste Victoria Scholar.

L'activité manufacturière en Chine s'est de nouveau contractée en octobre après un bref rebond le mois dernier, en raison des restrictions sanitaires qui pénalisent l'activité, selon des chiffres officiels publiés lundi. La hausse du billet vert pesait également sur le brut, qui s'échange en dollar. Sa force pèse sur le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce qui change au 1er novembre, cette start-up française qui agace Netflix et Apple… Le flash éco du jour
Les vols dans les cimetières se multiplient à la Toussaint
Un milliard d'euros : c'est l'incroyable jackpot mis en jeu par la loterie… américaine
La production mondiale de vin sous la moyenne des vingt dernières années en 2022
États-Unis : 3 millions de personnes éviteraient le marché du travail de peur d’attraper le Covid