La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 835,33
    -144,53 (-0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Le prix Nobel de médecine 2022 a quelque chose à voir avec vos origines lointaines

Pour l’édition 2022 du prix Nobel de médecine, le jury récompense le biologiste suédois Svante Pääbo. Néandertal et Dénisova sont au cœur du prix, cette année.

Comme chaque année, le comité Nobel récompense des scientifiques qui ont fait avancer les sciences de manière déterminante. En médecine, le grand gagnant du prix 2022, annoncé ce lundi 3 octobre, est un biologiste suédois : Svante Pääbo. L’objet de sa récompense a quelque chose à voir avec vos plus lointains cousins.

Un prix Nobel pour l’exploration génétique des hominidés éteints

Svante Pääbo s’est distingué en pilotant le séquençage du génome de Néandertal, une espèce humaine aujourd’hui disparue. Mais, ses études génétiques ont également permis de découvrir une espèce toute entière, nommée Dénisova, car l’étude d’ossements a révélé une séquence ADN unique par rapport à tout ce que l’on connaissait. Ces percées sur le plan génétique ont permis d’en apprendre davantage sur l’évolution de l’humanité.

Svante Paabo, prix Nobel 2022 de Médecine/physiologie. // Source : Prix nobel 2022
Svante Paabo, prix Nobel 2022 de Médecine/physiologie. // Source : Prix nobel 2022

« Fait important, Pääbo a également constaté qu’un transfert de gènes s’était produit entre ces hominines aujourd’hui éteintes et l’Homo sapiens après la migration hors d’Afrique, il y a environ 70 000 ans », détaille le comité Nobel. « Ce flux ancien de gènes vers l’homme actuel a une importance physiologique aujourd’hui, par exemple en affectant la façon dont notre système immunitaire réagit aux infections.

[Lire la suite]