Marchés français ouverture 6 h 53 min

"Prix non négociable" : le business des vélos change de braquet avec la grève

Raphaël Godet

"Attentioooon, ça vient derrièèèère !" Assis sur la selle de son vieux Peugeot gris, Pierre est à deux doigts de freiner. En ce moment, explique-t-il, ses sept kilomètres de trajet entre la place de la République et le 16e arrondissement de Paris ont "par endroits des allures de peloton de Tour de France". "Certains ont choisi de se déplacer à vélo pendant la grève contre la réforme des retraites, constate l'ingénieur en informatique. C'est super comme démarche ! Mais il faut faire hyper gaffe, encore plus que d'habitude, tellement ça bouchonne parfois."

>> Perturbations, manifestations, réactions, trafic… Suivez en direct la grève du 14 décembre et les dernières informations ici

Une impression qui se vérifie dans les chiffres. Grâce aux 56 points de mesure installés un peu partout dans la capitale, la direction de la voirie et des déplacements de la Ville de Paris peut savoir en temps réel le nombre de vélos qui circulent sur son réseau de pistes cyclables. Depuis le début de la grève, la plus forte fréquentation a été enregistrée mardi 10 décembre. Elle a presque triplé (+175% de trafic) ce jour-là. Ce que n'a pas manqué de saluer sur Twitter Christophe Najdovski, adjoint écologiste aux Transports à la mairie de Paris.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi