Publicité
La bourse ferme dans 6 h 38 min
  • CAC 40

    7 920,65
    +9,05 (+0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 855,27
    -0,09 (-0,00 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,11
    +456,87 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0820
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    2 026,10
    -4,60 (-0,23 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 033,70
    -979,90 (-2,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,54
    -1,07 (-1,36 %)
     
  • DAX

    17 367,67
    -2,78 (-0,02 %)
     
  • FTSE 100

    7 687,87
    +3,38 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    16 041,62
    +460,72 (+2,96 %)
     
  • S&P 500

    5 087,03
    +105,23 (+2,11 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2654
    -0,0004 (-0,03 %)
     

Prix de l'immobilier : le marché commence lentement à relever la tête

Adobe Stock

Est-ce une tendance lourde ou un simple effet passager ? Les prix de l'immobilier en France ont connu une légère stabilisation, mais ils doivent encore baisser de 5% pour relancer le marché, selon le baromètre du site d’estimation immobilière Meilleurs Agents (MA), dont les conclusions sont reprises par Le Parisien ce vendredi. En février 2024, les prix ont continué à reculer, bien que moins fortement qu'auparavant. Certaines grandes villes comme Nantes, Lille, Strasbourg, Marseille et Nice connaissent même une stabilisation des prix. Cependant, il est encore trop tôt pour dire si cela marque la reprise du marché immobilier, mais ces signes sont plutôt positifs pour un futur rebond au printemps.

Dans des villes comme Lyon, les délais de vente se stabilisent, tandis qu'à Rennes et à Paris, ils se raccourcissent légèrement. Metz, Le Havre et Le Mans ont enregistré une hausse des prix de plus de 3% au cours des trois derniers mois. Plus d'un tiers des 35 plus grandes villes de France ont également connu une légère augmentation des prix. Cependant, selon les experts de MA, il y a encore un écart important entre le pouvoir d'achat des Français, grignoté par l'inflation des deux dernières années, et les prix affichés par le marché de l'immobilier. Si les taux continuent de baisser et que les vendeurs deviennent moins gourmands, le marché pourrait peut-être repartir.

Pour le moment, ce sont principalement les villes où les prix au mètre carré sont plutôt bas qui sont les plus sensibles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Baisse des taux de crédit immobilier : voici combien vous pouvez emprunter en février 2024
Immobilier : les prix continuent de baisser (un peu) en Île-de-France, sauf dans ce département
George et Amal Clooney installés dans le Var : le village de Brignoles se réjouit des retombées économiques
Propriétaires, bonne nouvelle, l’auteur de la loi anti-squat devient ministre du Logement
Humidité, insalubrité… Ils découvrent que la maison qu’ils ont achetée est inhabitable