La bourse ferme dans 7 h 33 min
  • CAC 40

    6 447,37
    -122,82 (-1,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 055,63
    -75,21 (-1,82 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1715
    -0,0016 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 753,60
    +2,20 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    38 134,99
    -3 222,42 (-7,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 115,42
    -110,11 (-8,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,17
    -0,80 (-1,11 %)
     
  • DAX

    15 188,56
    -301,61 (-1,95 %)
     
  • FTSE 100

    6 877,75
    -85,89 (-1,23 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 070,25
    -850,51 (-3,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,3671
    -0,0066 (-0,48 %)
     

“Le prix de l’essence s’envole aux États-Unis, la forte inflation risque de durer !”

·1 min de lecture

Le graphique ci-dessous aurait dû servir d’avertissement au gouvernement de Joe Biden. Aux États-Unis, le prix moyen d’un gallon d’essence ordinaire, taxes comprises, s’établit actuellement à 3,17 dollars, soit un prix proche de son plus haut niveau depuis octobre 2014. Cela représente une augmentation de 41% depuis le début de l’année. La plupart des experts estiment que cette hausse des prix ne devrait être que temporaire. Mais si les consommateurs venaient à penser autrement, cela pourrait sérieusement compromettre la reprise en cours. Cela pourrait également poser des problèmes au gouvernement Biden.

Ces derniers jours, plusieurs enquêtes conjoncturelles remettent en cause le scénario d’une poussée temporaire d’inflation. L’enquête Empire Manufacturing d’août révèle un rebond des pressions inflationnistes en juillet, à rebours des contractions enregistrées en mai et juin. L’indice des prix reçus est ressorti à un niveau record de 46,0 en août contre 39,4, soit le niveau le plus élevé de l’histoire de l’enquête (trois précédents sommets historiques ont été atteints en avril, mai et juillet). Mais le plus préoccupant est peut-être la chute de l’indice de confiance de l’Université de Michigan au mois d’août.

>> A lire aussi - L’inflation flambe et ce n’est pas fini, un krach guette la Bourse !

Ce dernier s’est replié à 70,2, son plus bas niveau depuis 2011, alors que les observateurs tablaient sur un niveau de 81,2,identique à celui enregistré en juillet. Il s’agit de la septième (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le DG d'Apple Tim Cook reçoit des actions et les vend pour un montant colossal
Aux Galeries Lafayette, la CGT et Sud appellent à la grève contre le pass sanitaire exigé des employés
Auchan plombé par le Covid-19 et le change, les hypermarchés à la peine
L’inflation peut-elle faire vaciller les marchés boursiers ?
Ce que les géants de la mode préparent après la crise

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles