Publicité
La bourse ferme dans 6 h 29 min
  • CAC 40

    7 937,92
    +10,49 (+0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 895,89
    +18,12 (+0,37 %)
     
  • Dow Jones

    38 996,39
    +47,37 (+0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 055,00
    +0,30 (+0,01 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 491,58
    -473,70 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,25
    +0,99 (+1,27 %)
     
  • DAX

    17 786,53
    +108,34 (+0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 691,58
    +61,56 (+0,81 %)
     
  • Nasdaq

    16 091,92
    +144,18 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    5 096,27
    +26,51 (+0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2632
    +0,0006 (+0,04 %)
     

Prix de l’électricité : les hausses de tarifs qui vous attendent le 1er février

Prix de l’électricité : les hausses de tarifs qui vous attendent le 1er février

La flambée du 1er février est actée. Le décret officialisant la hausse des tarifs réglementés de vente (TRV) de l’électricité a été publié au journal officiel du 31 janvier. Dès le lendemain, le coût de l’électricité augmentera de presque 10% en moyenne. Mais selon l’option tarifaire que vous choisie, les conséquences seront légèrement différentes. Ainsi, le tarif de base, auquel 10,6 millions de foyers sont abonnés, sera le moins touché, l’augmentation étant limitée à 8,6%. A l’inverse, les souscripteurs de l’option heures creuses subiront une inflation moyenne de 9,8%. Enfin, ceux ayant opté pour l’offre «Effacement des jours de pointes» (EJP) devront assumer une hausse de 10,1%.

Ces disparités sont dues à la méthode employée par le gouvernement. Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a en effet martelé qu’il était temps de «sortir progressivement du bouclier tarifaire sur l’électricité et du “quoi qu’il en coûte”» pour ainsi revenir «à la normale». Bercy a donc choisi d’augmenter sensiblement la Taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE). Le décret confirme que son niveau passera de 1 à 21 euros par mégawattheure d’électricité à compter du 1er février. Autrement dit, les cours de l’électricité ne sont aucunement responsables de la hausse de vos factures cet hiver, comme nous l’a récemment rappelé Emmanuelle Wargon, présidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Les conséquences financières pour les ménages ont été détaillées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Hausse des tarifs de l’électricité : l’option Tempo d’EDF reste-t-elle intéressante au 1er février ?
LEP, immobilier... 32 placements à privilégier pour 2024, selon votre profil de risque
LEP : même avec la baisse de son taux à 5% au 1er février, vous pouvez gagner plus en 2024
Succession : dois-je rembourser les autres héritiers si je retire depuis le compte d'un parent décédé ?
Assurance vie : le comparatif des rendements 2023 de près de 500 contrats