La bourse ferme dans 3 h 49 min
  • CAC 40

    6 753,07
    -0,90 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 988,90
    +4,40 (+0,11 %)
     
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0546
    +0,0018 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    1 812,20
    -3,00 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    16 143,53
    -225,95 (-1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,00
    -2,15 (-0,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,75
    +0,53 (+0,65 %)
     
  • DAX

    14 557,71
    +67,41 (+0,47 %)
     
  • FTSE 100

    7 544,84
    -13,65 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2280
    +0,0024 (+0,19 %)
     

Prix de l'énergie : dans cette commune, la facture devrait… baisser cet hiver

PIXABAY

En ces temps de crise énergétique et de flambée des prix de l'électricité, le bailleur Oise Habitat peut crier au génie. Selon Le Parisien, le bailleur a entamé des négociations en 2020 pour obtenir des prix de l'électricité préférentiels pour plus de la moitié de ses logements (7.000 sur un total de 13.000). Ces locataires vont en effet être raccordés au Centre de valorisation énergétique de Villers-Saint-Paul (Oise). Un centre qui produit de l'électricité grâce au traitement des déchets et qui s'apprêtait au mois de janvier à accroître ses capacités de production grâce à l'investissement de 111 millions d'euros de la société Idex.

Ce projet de raccordement a un coût pour le bailleur (3,5 millions d'euros), mais il espère que l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) pendra en charge la moitié. Alors que le centre de Villers-Saint-Paul alimente déjà 2.900 foyers en électricité, le bailleur a voulu raccorder plusieurs communes dans lesquelles il a des logements, comme Creil, Villers-Saint-Paul, Montataire et Nogent. En partant du prix que Nogent payait (32 euros le mégawattheure), Oise Habitat a négocié un prix de "19,17 euros, le tout pour les 20 prochaines années, en dehors des indexations", détaille-t-il au Parisien.

D'une part, les prix sont beaucoup moins chers que la moyenne observée actuellement autour des 300-400 euros, mais surtout, le contrat est passé sur 20 ans avec donc "des prix stables", se satisfont les associations de locataires. Les premiers (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taxe d'habitation : les propriétaires de résidences secondaires paient déjà un lourd tribut
L'assurance vie victime de la hausse du taux du Livret A
Impôts locaux : la taxe foncière ne sera pas la seule à grimper
Prix de l’électricité : allez-vous bénéficier d’un rattrapage à la baisse ?
Transport aérien : le prix du billet d'avion en forte hausse en France