Publicité
La bourse ferme dans 6 h 46 min
  • CAC 40

    8 009,21
    -48,59 (-0,60 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 010,43
    -19,92 (-0,40 %)
     
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    -0,0022 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    2 348,50
    -8,00 (-0,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 507,64
    -226,57 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 460,82
    -23,88 (-1,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,48
    +0,65 (+0,81 %)
     
  • DAX

    18 606,32
    -71,55 (-0,38 %)
     
  • FTSE 100

    8 239,72
    -14,46 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,2761
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Prix Goncourt 2023 : Neige Sinno, Éric Reinhardt… voici les quatre finalistes

© Maica/iStock

Réunie à Cracovie ce 25 octobre, l’Académie Goncourt a dévoilé les noms des quatre finalistes. Le prix sera remis le 7 novembre.

Le jury du plus prestigieux des prix littéraires français, le Goncourt, a propulsé en finale mercredi quatre écrivains qui étaient régulièrement cités parmi les favoris, avec des romans ambitieux chacun à leur manière.

À lire aussi >>> Les coups de cœur de la rédac : les livres qu’on a aimés au mois de septembre

Prix décerné le 7 novembre

Les heureux élus, a annoncé l'académie Goncourt depuis Cracovie en Pologne, s'appellent Jean-Baptiste Andrea, Gaspard Koenig, Éric Reinhardt et Neige Sinno. Le prix Goncourt est décerné le 7 novembre au restaurant Drouant, dans le quartier de l'Opéra à Paris, comme le veut la tradition depuis plus d'un siècle.

PUBLICITÉ

Difficile à ce stade de prédire qui fait la course en tête, et qui a ses partisans déjà prêts à le défendre âprement lors de la délibération finale.

Tous ces auteurs ont bénéficié de critiques enthousiastes, qui ont salué la modernité de leurs sujets et de leur style. Avec « Veiller sur elle » (éditions L'Iconolaste), Jean-Baptiste Andrea, 52 ans, raconte une histoire d'amour dans l'Italie fasciste, entre une patricienne et un plébéien tous deux épris d'art. Avec plus de 500 pages, cet écrivain venu du cinéma est le représentant, dans cette finale, d'une fiction ample et de la force d'évocation du roman.

Inspirée de faits réels

« Humus » (L'Observatoire) de Gaspard Koenig, 40 ans, imagine des étudiants en agronomie tourmentés par le sombre destin de notre...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi