Marchés français ouverture 7 h 22 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 525,88
    +283,67 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    30 226,58
    -48,43 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    711,61
    -23,53 (-3,20 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Le prix Goncourt 2020 est attribué à Hervé Le Tellier pour "L'Anomalie"

·3 min de lecture

Le prix Goncourt a été attribué lundi, lors d'une visioconférence, à Hervé Le Tellier pour "L'Anomalie" (chez Gallimard), un roman au suspense haletant qui a déjà convaincu un large public. Le prix Renaudot a lui aussi été décerné, quelques minutes après, à Marie-Hélène Lafon, pour son roman "Histoire du fils" (chez Buchet-Chastel). Le Renaudot de l'essai a quant à lui été attribué à Dominique Fortier pour "Les Villes de papier" (chez Grasset).

Il était le favori de tous les jurys littéraires, à la fois thriller, comédie humaine et roman de science-fiction. Hervé Le Tellier, auteur de romans, de nouvelles, de poésies mais aussi de théâtre, a reçu le prix Goncourt 2020, lundi 30 novembre, pour son ouvrage "L'Anomalie". Publié chez Gallimard, ce roman bâti comme un savant jeu de construction et au suspense haletant, a déjà convaincu un large public.

"On ne s'attend jamais à un prix comme le Goncourt. D'abord, on n'écrit pas pour l'avoir ; et puis on ne peut pas s'imaginer l'avoir", a déclaré le lauréat lors d'une visioconférence, aux côtés de son éditeur, Antoine Gallimard. "Ce n'était pas du tout dans mes projets", a-t-il ajouté.

"L'Anomalie", huitième roman de Hervé Le Tellier, raconte les suites d'un événement étrange, à savoir qu'un vol Paris-New York se reproduit deux fois, avec les mêmes passagers, à quelques mois d'intervalle. Le récit, haletant, convoque avec brio tous les genres, roman noir, récit littéraire classique, procès-verbaux d'interrogatoire, etc.

"Ce livre va faire du bien à beaucoup de monde"

"L'idée, c'est que puisque Trump est là, puisque Trump est la cause de la destruction du monde, la vision du livre, c'est de proposer une autre version du monde, où Biden est président", a-t-il déclaré. "C'est une option possible de lecture. […] Les livres offrent des options, il n'y a pas de dénouement en littérature, il y a des nœuds, et moi je l'ai noué comme ça", a-t-il expliqué.

"Ce livre va faire du bien à beaucoup de monde en ce moment, parce que nous vivons une époque comme chacun sait, pas très réjouissante. Ce livre va enchanter beaucoup de monde. Merci de l'avoir écrit", a commenté l'écrivain Tahar Ben Jelloun, membre de l'Académie Goncourt, en visioconférence.

À 63 ans, Hervé Le Tellier s'illustre comme un écrivain aussi méthodique que facétieux, qui obtient la consécration avec un roman explosant tous les canons. Mathématicien de formation et ancien journaliste, il est également membre de l'Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle) depuis 1992. Il a obtenu huit voix contre deux pour "L'Historiographe du royaume", de Maël Renouard.

Le Renaudot pour Marie-Hélène Lafon avec "Histoire du fils"

Le prix Renaudot a été décerné lundi, quelques minutes après le Goncourt, à Marie-Hélène Lafon, pour son roman "Histoire du fils" (chez Buchet-Chastel), une saga qui court sur un siècle, de 1908 à 2008.

Le personnage principal, André, élevé par sa tante, y perce un secret de famille en explorant sa généalogie. Dominique Fortier, avec "Les Villes de papier" (chez Grasset), a de son côté remporté le Renaudot de l'essai.

Avec AFP