La bourse ferme dans 5 h 21 min
  • CAC 40

    4 828,60
    -25,35 (-0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 162,56
    -18,14 (-0,57 %)
     
  • Dow Jones

    28 210,82
    -97,97 (-0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,1836
    -0,0031 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 920,50
    -9,00 (-0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    10 885,19
    +1 555,78 (+16,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    258,09
    +13,20 (+5,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    40,15
    +0,12 (+0,30 %)
     
  • DAX

    12 492,63
    -65,01 (-0,52 %)
     
  • FTSE 100

    5 758,60
    -17,90 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    11 484,69
    -31,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    3 435,56
    -7,56 (-0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    23 474,27
    -165,19 (-0,70 %)
     
  • HANG SENG

    24 786,13
    +31,71 (+0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,3093
    -0,0051 (-0,39 %)
     

Prix, catalogue, appli... Tout ce qu'il faut savoir sur Salto, la plateforme de streaming française qui arrive le 20 octobre

·2 min de lecture

À quelques jours de son lancement officiel, Salto se dévoile. La plateforme de streaming vidéo par abonnement, imaginée par TF1, M6 et France Télévisions, a présenté à la presse lors d'une conférence en ligne ce jeudi 15 octobre les principales caractéristiques de son service — du prix de l'abonnement aux contenus disponibles — qui sera disponible pour le grand public dès mardi 20 octobre. Une plateforme qui, d'emblée, cherche à se différencier des géants américains du secteur. "Salto ne sera pas un concurrent de ces plateformes mais un complément", a affirmé Gilles Pélisson, patron de TF1 et président du conseil de surveillance de Salto.

Alors que Netflix revendique déjà 6,7 millions d'abonnés en France, et que l'annonce du projet remonte à deux ans, Salto est attendu au tournant. "Il y a une attente des Français pour une plateforme de streaming plus populaire", pense Thomas Follin, directeur général de la plateforme. Avec un axe pour se différencier des plateformes mondiales : Salto sera la destination pour voir la création française en streaming, celle-ci étant peu exposée à l'heure actuelle, estime Thomas Follin.

"Cela parait improbable de ne pas pouvoir regarder l'intégrale de 'Capitaine Marleau' quand on veut", a-t-il lâché comme exemple. Salto ne sera donc "pas incontournable dans le monde entier" mais "incontournable pour tous les Français".

Il y a quelques jours, dans un entretien au Figaro, il affirmait que le marché du streaming vidéo allait encore grandir en France. "Sur les marchés anglo-saxons, plus matures, les foyers disposent en moyenne de 2,6 abonnements à des services de streaming", expliquait-il. "En France, nous estimons que ce chiffre tourne plutôt autour de 1,4 abonnement. Et nous pensons que le secteur va doubler de taille dans les prochaines années."

Voici tout ce que l'on sait déjà sur Salto, dont le lancement est prévu le 20 octobre :

Comme Netflix, Salto a fait le choix de plusieurs formules d'abonnement :

Pour l'instant, rien n'indique si (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nokia va installer la 4G sur la Lune pour la NASA
Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur les tests rapides antigéniques en 4 questions-réponses
Voici à quoi va ressembler le rover lunaire créé par Toyota pour l'agence spatiale japonaise
Instagram est visé par une enquête en Europe liée à la publication de données personnelles de mineurs
Le 737 Max de Boeing peut de nouveau voler en toute sécurité, selon l'Agence européenne de la sécurité aérienne