La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    26 215,79
    +278,58 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9827
    +0,0026 (+0,27 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    19 920,94
    +270,88 (+1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,05
    +8,70 (+2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     

Prix des carburants, tickets-resto, retraites… Ce qui change le 1er septembre

Prix des carburants, tickets-resto, retraites… Ce qui change le 1er septembre (Crédit : Getty Images)
Prix des carburants, tickets-resto, retraites… Ce qui change le 1er septembre (Crédit : Getty Images)

Tour d’horizon de tout ce qui change dans la vie des Français à partir du 1er septembre.

  • La remise sur les carburants relevée à 30 centimes

Les automobilistes attendaient ce coup de pouce avec impatience, ils vont bientôt être servis. Comme annoncé depuis plusieurs semaines, la ristourne appliquée à la pompe depuis avril pour aider les consommateurs à assumer une hausse de prix historique passera de 18 à 30 centimes (25 centimes hors taxes) pour les gazoles et essences. Dès le 1er novembre, le montant de la remise sera abaissé à 10 centimes (8,33 centimes HT) jusqu'au 31 décembre.

Le Figaro rappelle qu'en métropole, "où la TVA sur les produits pétroliers est de 20%, la remise réelle sera de 30 centimes (25 centimes HT plus 5 centimes de TVA)" alors qu'en Corse, les automobilistes bénéficieront d'un rabais de 28 centimes environ car "le montant de la TVA sur les carburants n'est "que" de 13%".

  • Le plafond des tickets restaurants passe à 25 euros

Voilà une nouveauté qui devrait ravir des millions de Français. Le plafond journalier des titres-restaurants va passer de 19 à 25 euros à partir du jeudi 1er septembre dans le cadre de la loi pouvoir d’achat. Son montant avait été relevé à 38 euros euros à l’issue du premier confinement du printemps 2020 dans le but de soutenir les restaurateurs face au Covid-19. "C’est une proposition qui est faite par des députés aussi bien Les Républicains que socialistes ou écologistes, je trouve que c’est une bonne proposition […]. Je la prends", a considéré le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

  • Du changement pour les emprunteurs

Enfin une bonne nouvelle sur le front de l’immobilier. Alors qu’actuellement de nombreuses demandes de prêts immobiliers sont refusées notamment à cause du taux d’usure, les emprunteurs ont désormais la possibilité de changer à tout moment son assurance de prêt. Appliquée depuis le 1er juin pour les nouveaux contrats d'assurance signés, la "loi Lemoine", du nom de la députée qui est à l’origine de cette promotion, entre en vigueur le 1er septembre pour tous les prêts immobilier.

Cette réforme a le mérite de rendre du pouvoir d’achat aux Français sans coûter un seul centime à l’État. L’UFC-Que Choisir a calculé une économie pouvant aller jusqu’à 15 000 pour un prêt de 250 000 euros sur vingt ans. La "loi Lemoine" acte aussi la fin du questionnaire médical sous certaines conditions.

  • Les pensions de retraite augmentent

Toujours dans le cadre de la loi pouvoir d'achat, les pensions de retraites de base vont être revalorisées de 4% au début du mois de septembre, le 9 du mois exactement. 15 millions de retraités sont concernés par ce coup de pouce. Pour une pension de 1 200 euros mensuels, la hausse représente un gain net mensuel de 45 euros par mois. Attention, cette aide destinée aux seniors concerne uniquement les retraites de base. Les complémentaires type Agirc Arrco ou Ircantec sont quant à elles exclues du calcul.

  • Hausse de l’abonnement Amazon Prime

Ce ne sera pas tout à faire pour le 1er septembre mais pour le 15. Toujours est-il que le 26 juillet dernier, Amazon a annoncé une augmentation du tarif de son abonnement Amazon Prime face à l’inflation. Une première depuis quatorze ans. Le tarif mensuel passe à 6,99 euros au lieu de 5,99 euros. Pour le tarif annuel, l’augmentation est plus importante : l’abonnement grimpe à 69,90 euros contre 49 actuellement. Le mastodonte de l’e-commerce avance "l’augmentation des frais d'expédition" pour justifier cette annonce. Jusqu’à présent, la France restait le seul pays européen à ne pas avoir connu de hausse des prix.

  • Bourses de collège : ouverture des inscriptions

Vous avez au moins un enfant au collège ? Vous pouvez bénéficier d’une aide pour sa scolaire. L’ouverture des demandes de bourse débute le 1er septembre sur le portail Scolarité-Services de l’académie concernée. Ce coup de pouce salutaire pour de nombreuses familles est attribué sur critères sociaux, en fonction des revenus du foyer et du nombre d'enfants à charge. Pour l'année scolaire 2022–2023, son montant oscille entre105 euros (1er échelon) et 459 euros (3e échelon).

VIDÉO - Prix des carburants : le diesel remonte à quelques jours de la remise de 30 centimes